Le Porn la poésie : Vers du retour

On commence à publier doucement, comme à tâtons, pour retrouver le rythme, l’envie, la passion. Deslogis nous aide avec un nouveau poème créé pour l’occasion, qu’il a rédigé entre deux tirades composées pour la Chaîne Parlementaire. Porno et politique : même combat, qu’il mène avec des mots doux que je vous laisse savourer ci-dessous. Carmina. 

Comme un Tetris en gélatine
À l’acupuncture ambiguë
Le porn imbrique moins de délits
Que d’hélices intestines
Aux délires mélancoliques.

Le porn imbrique, comme un Tétris,
La bite-aiguille thérapeutique
Avec l’acteur expert, ou bien l’actrice
(Je veux dire l’artiste
Qui nous tempère
Et que des experts d’autres quadrilles
Call «Catharsis»).

Mais le porn n’est ni un God
Ni un médoc,
Ni une excuse
Ni un caprice,
Ni la banlieue du moindre crime
Ni un non-lieu pour toute abysse.

Qu’il soit méduse, qu’il soit mainstream
Ou rituel, ou anonyme,
Le porn extirpe
Ce cosmique essentiel
Qu’est de frémir en contractions
De gélatines mélancoliques,
Comme un miel qui s’imbrique
Dans la lave du réel.

 

Illustration : Ryan Creamer

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire