Les gifs de la semaine #283

Après une longue après-midi à lire Le Chardonneret de Donna Tartt, je m’attèle aux gifs de la semaine. Je passe d’un univers dévasté par un attentat à l’explosion du porno. Je pars en quête des derniers bon crus et je clique avec fureur sur un nombre incalculable de vidéos. Je vacille aisément entre la Nouvelle Vague du Fap, les corps parfaits sans tête et les doubles pénétrations (Dieu bénisse ce job). Mais comme on ne se refait pas, j’ai flashé une nouvelle fois sur des séquences dégoulinantes de salive, d’eau et de mains baladeuses. Mon coeur et ma culotte se sont teintés d’un amour éternel pour ce monde infini sur fond de Donna Summer. I feel love.

Totalement obnubilée par la bouche de Trish Collins, je vous propose à nouveau un gif avec plein de salive et de promesses. Vous n’êtes pas sans savoir que je suis une amatrice de moiteur et d’humidité (au lit hein, pas le climat plein de transpi qu’on peut avoir au Vietnam ou en Thaïlande). Du coup, quand Trish s’harnache de son sextoy argenté dégoulinant de bave, ça me donne juste envie de grimper aux rideaux et de me rouler dans une piscine pleine de lubrifiant (les deux en même temps, oui, oui).

Et plouf, et plouf ! Ahaha, c’est marrant ce truc en vrai. J’suis sûre que ça fait parti de ces moments un peu libérateur, genre crier dans un oreiller, danser comme un élastique ou boire un verre d’eau après une énorme cuite. En tout cas Katya Clover, nous offre un joli moment, quasi enfantin, qui donne évidemment envie de partir au soleil ou de prier pour que l’été arrive vite.

Ça faisait un petit moment que je n’avais pas été voir du côté du Glory Hole et je n’ai pas été déçue. Non seulement ça confirme une fois de plus que je trouve la pratique cool et ce côté mains tripotteuses type Famille Adams me fait bien délirer. Rocky Emerson a l’air en totale confiance, le moins du monde dérangée par ce qui est en train de se tramer. Elle continue sa discussion comme si de rien n’était et ça, ça n’a pas de prix.

Daisy Taylor me donne des suées rien qu’à la regarder. Son visage si doux et son petit sourire en coin me rendent toute chose. Je comprends mieux pourquoi Gonzo est resté pantois devant leurs vidéos ; regardez comme ils se dévorent avec des yeux plein d’amour en s’asticotant. N’est-ce pas un magnifique moment, plein de tendresse et de jouissance ?

Nan mais sans déconner les meufs, vous les chopez où vos sous-vêtements ? Entre le magnifique soutien-gorge de Léo et la superbe culotte de Luna, y’a moyen de monter une affaire pour compléter l’univers de la Nouvelle Vague du Fap. Bon, dire que je ne suis obnubilée que par sa lingerie serait mentir. Vous vous imaginez bien que je me demande également où ils ont dégotté ce magnifique fauteuil en velours.

Image en une : Here On Neptune

Porno Français

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire