Les gifs de la semaine #279

Encore une année de fap qui se termine et en fanfare s’il vous plait ! Quand on voit que nos amis Leolulu s’enjaillent avec la douce Lele et la sulfureuse Janice Griffith, autant vous dire qu’on attend 2019 avec impatience. Pareil de côté de mon chouchou Sam Morris, qui continue inlassablement de nous faire saliver jour après jour sur les photos de sa teub. Enfin, je ne m’avance pas trop, vous aurez l’occasion d’entendre parler d’eux dans le prochain Quoi de neuf dans le porn ? de notre ami Saint-Sernin et surtout dans notre mythique Révélations du Fap de l’année 2019 à paraitre prochainement. En attendant, je vous souhaite à toutes et tous une bonne grosse soirée du jour de l’an, plein de fap et de bonheur. Prenez soin de vous. 

Drôle d’utilisation du chorizo vendu au supermarché du coin. J’ai envie de dire : pourquoi pas. Ça pique un peu, mais après tout, ça excite le clitoris. Little Reislin vous propose donc pour ces dernières fêtes, une jolie rondelle salée en double service sur son lit de douceur. Le tout sera orné de paillettes de betteraves et d’arabesques florales sur le flan. À déguster avec finesse.

Jia Lissa est mon nouveau crush. Bien évidemment, elle a les cheveux roux et des yeux verts perçants – on ne se refait pas. La douceur de sa peau se marie à merveille avec le cadre plus que sublime du tournage et la couleur de sa robe nous renvoie aux bruits de vagues voisines. Lansky fait encore et toujours dans le grandiose en proposant des lieux et des scènes à couper le souffle. Dommage que les paparazzi viennent perturber cet amour buccal…

Luxury Girl nous propose un show tamisé et rayonnant dans les cabines d’essayage de son magasin favori. Ça commence par un solo tout en dentelle et lumière chaude histoire de préparer le terrain pour l’amuse-bouche. Le tag mirror reflète (sans mauvais jeu de mots) à merveille la fascination que l’on peut développer pour l’orgasme et le plaisir. Voir son corps se tendre, voir ses désirs marquer son visage, quoi de plus beau ?

Sur le fil du rasoir, Alex Cum nous donne des sensations douces et piquantes à la fois. La délicatesse du doigté se juxtapose parfaitement avec la dangerosité latente de l’action. Les veines sont de sorties, les poils sur la tangente et la ligne précise. J’avoue apprécier tout particulièrement cette scène même si l’injonction au tout-épilé me laisse de marbre. Un peu de naturel voyons !

On termine sur le prochain tag à la mode, j’ai nommé : vacuum. Je suis tombée là dessus en allant me balader dans les pages « fétichisme » sur Pornhub et là, BIM, révélation. Au début, j’ai naturellement trouvé ça étrange et après je me suis imaginé être la proie du plastique sous vide. En vrai, ça doit être assez cool comme sensation, tout à fait comparable aux combinaisons en latex. Malheureusement, ça fait pas mal d’investissement juste pour ressembler à un magret de canard avant les fêtes de Noël.

Image en une : Jia Lissa pour Errotica

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire