Les brèves de la cam #3

Cette année, l’automne est certes un peu bizarre, mais on note quand même une certaine hibernation dans le monde de la cam. Le ralentissement des shows et des tips s’explique aussi aisément que les cours de la Bourse, c’est-à-dire qu’on ne connait jamais vraiment son fonctionnement. Des fois les rooms sont dynamiques, ça tippe, ça incite les modèles à être là et d’autres fois l’ambiance est morose : est-ce que les shows sont lassants ? Est-ce parce qu’il y a peu de choix que les tippeurs sont aux abonnés absents ? Ou bien est-ce l’inverse ? On a l’impression qu’en ce moment on a un subtil mélange des deux : c’est mou au niveau des tips et des shows.

Heureusement, on est resté positif et dans ces Brèves de la cam #3, on vous donne un aperçu totalement subjectif de qu’il s’est passé ces dernières semaines dans ce monde à part.

En bref

De l’animation, il y en a quand même eu grâce au concours de UfancyMe.

On a pu y admirer des photos sur le thème d’Halloween avec des efforts impressionnants de la part des modèles. Beaucoup ont joué le jeu : MintJulep par exemple était en vampire pour la photo (alors qu’elle est plutôt diablesse en show), Natsuko_koi a donné dans le gore avec un pentacle et des godes ensanglantés, Indriya était en Belle au bois dormant, Foxy en Alice au pays des merveilles…

Seul petit souci, le concours était basé sur des votes quotidiens des utilisateurs inscrits, ce qui a donné lieu à 1/ une surenchère de la part des filles pour avoir des votes (snap gratuit en cas de vote, par exemple) et 2/ à des créations de faux comptes pour soi-disant avantager telle ou telle. Après pas mal de râleries et de polémiques sur Twitter, le site a sifflé la fin de la récré et supprimé les votes suspects. Et… ça n’a rien changé au trio de tête. Les 3 gagnantes (Anna Furiosa, Sexductress et Nastuko) n’ont pas volé leur victoire.

Au final on pourra toujours accuser UfancyMe d’un peu de naïveté dans les règles du concours, mais c’est la rançon du succès aussi (et un bon moyen d’augmenter le nombre d’inscriptions au passage). À noter que les viewers pouvaient aussi remporter un prix de 1000 € pendant la période du concours.

Après vérification, le concours Chaturbate a aussi rencontré une polémique. On ne fera pas de conclusion sur les jalousies dans le milieu de la cam…

Ces dernières semaines, on a aussi pu assister à la migration des cam girls CB françaises vers UfancyMe :

Maddy s’y est installée pour amener un peu de douceur entre deux partiels.

Acorn et son tavernier viennent secouer un peu les shows trop classiques avec leurs délires.

NastyValkyrie, revenue de ses vacances aux États-Unis, est venue tâter l’ambiance et va probablement être présente sur les deux plateformes par la suite.

Prune est venue, a vu et a convaincu lors de ses premières apparitions. Moralité : elle va rester là pour l’instant.

Dans les nouvelles sur UfancyMe, Lua est arrivée aussi en fanfare. Pas encore vu de show complet, mais elle a l’air d’être contente de l’accueil.

MintJulep a sorti sa vidéo des 1000 followers sur IndieBill, UfancyMe et VTC (voir Quoi de neuf dans le porn #94) et nous a fait une petite tombola bien généreuse, où on a pu discuter de papier toilette deux-plis et pleurer devant la veine de certains participants.

Anna Furiosa qui arrive à gérer une double carrière porn amateur et cam-girl, a aussi sorti une nouvelle vidéo.

Jamais dans la tendance, toujours dans la bonne direction, Foxy nous fait un show Harry Potter en plein Halloween (Gryffondor rules). Et elle a craqué : elle a mis la Danse des canards dans son fan-club.

TheRelevantFlesh est passé sur la cam de Candicebella sur Cam4. Ça a duré peu de temps, mais le duo était prometteur. Revenez !

Si vous ne connaissez pas Olivia, vous n’avez pas assez écumé Chaturbate. Les conclusions de mon enquête sont incontestables :  ça valait le coup de passer voir son sourire charmeur, ses petits seins et son fessier parfaitement entretenu.

Mutinaea continue à jouer le jeu des shows lingerie et accessoires. Elle nous offert une soirée latex et une autre en Bluebella, avec un paddle offert par un fan attentionné. Attention, les sous-vêtements latex demandent un peu d’entretien et sont déconseillés en cas de visite chez le médecin.

Vous vous souvenez de la batterie dans Guitar Hero ? Éphémère fait un peu la même chose sauf que ses fesses sont la batterie et que le rythme est donné par vos tips. Mention spéciale du jury amateur de fesses rougies.

Chloé Lewis a fêté son camversary de 5 ans sur Nood et a été gâtée par ses fans

Ça doit donc être ça, l’amour.

Les rooms à suivre

Liaisons Dangereuses : son camniversaire de 2 ans du 11 novembre en est la preuve, Lili est là pour durer. La recette est assez simple sur le papier : une fille intelligente et équilibrée décide de faire des shows cams pour le plaisir de se montrer et de discuter. L’avantage est que son perfectionnisme l’a poussée à innover pour proposer des shows variés et de qualité sur Chaturbate.

Des shows masqués du début, elle a gardé son rire et son goût du contact avec ses fans, mais elle a depuis proposé à peu près tout l’éventail des shows qu’on peut attendre d’une grande cam-girl : seule, en couple, chill, cuisine, gaming et lush… Elle connaît son métier, elle le fait avec sérieux et tout ça reste frais avec une bonne ambiance sur le chat. Belle femme, belle personne, poussez la porte pour la tipper à coup de 11 et de 19.

Prune : Admettons-le d’emblée, elle est cute et irrésistible dans son style. SuicideGirl, modèle photo, cam-girl, graphiste et gameuse, Prune est multi-facettes. Après avoir officié pendant plusieurs années sur Chaturbate où elle a créé une belle communauté de fans hardcore, elle est récemment passée faire coucou sur UfancyMe et a littéralement cassé la baraque avec ses premiers shows.

En show vous verrez du cul, mais en HD, des spanks mais entre deux tips “verre d’eau”, des discussions sur les pizzas véganes et les vibromasseurs. Et si vous êtes très très sages, elle jouera un morceau de ukulélé. Personnellement je ne suis toujours pas remis du premier show il y a 2 ans où j’ai entendu pour la première fois sa voix. Les gens s’étaient arrêtés de dire de bêtises sur le chat, le temps s’était arrêté, tout le monde a fondu d’amour pour ce petit bout de femme.

Photo © Natalia Randle

Natsuko_koi : C’est un regard, une attitude. Un aimant pas comme les autres que vous pouvez découvrir sur UfancyMe. Sa dernière trouvaille ? Les shows serrures, où on l’espionne comme à travers le trou d’une serrure en train de se masturber sur du porn… Une des idées les plus originales de show que l’on a pu voir cette année. Un style à part, de la créativité, de l’exhibition, une photo d’Halloween bien gore et un goût prononcé pour les emojis dans les tweets, tout cela lui forge une identité dans le monde de la cam, et je ne sais pas pourquoi vous êtes encore en train de lire ça au lieu de courir noter sur vos agendas sa prochaine apparition.

La communauté des viewers

Petit florilège du meilleur et du pire des rooms ces dernières semaines :

Les tweets “produits de la mer”

Les problèmes de clavier, toujours un fléau pour l’humanité

Les news de l’industrie

Toujours aussi dur pour les TDS et par extension les cam-girls de trouver une plateforme où leurs fans peuvent les soutenir. Le site Le Pot Commun venant de fermer le compte de Lolahoopx, la référence Carmina conseille alors aux modèles de passer sur IndieBill et Prune de limiter Tipeee aux sets de photos érotiques soft au grand maximum.

L’auto-translate sur le chat de UfancyMe était la fonctionnalité la plus amusante de début novembre. Ajoutée certainement pour permettre aux fans et modèles non francophones de dialoguer avec une majorité des viewers parlant la belle langue de Molière (mdr), elle était active par défaut et a permis de beaux fous rires.

Les animations en cas de tips, vous connaissez ? Cette fonctionnalité bien soignée est depuis peu partie intégrante de MyFreeCams grâce à MFC Alerts. Non les modèles sur CB et UfancyMe ne l’ont pas (ou pas encore) et c’est bien triste vu que ça peut donner un côté très fun aux shows. Amusant de voir que comme les mêmes procédés sont utilisés dans les streams Twitch par exemple, une flopée de services (payants très souvent) proposent de perfectionner les diffusions avec tout un tas de gadgets similaires: tipalerts.com, streamjar.tvstreamlabs.com ou player.me

Une industrie à part entière s’est créée pour la diffusion live et on peut attendre des shows de plus en plus soignés niveau image dans la sexcam aussi – comme ce que vous pouvez voir chez Indriya pour ne citer qu’elle.

Plexstorm se veut une “Adult Game Streaming experience” c’est-à-dire un compétiteur de Twitch, mais avec un côté adulte/érotique autorisé (mais pas nécessaire). Un programme de récompenses ambitieux pour les streamers et les viewers, une interface moderne et toute la panoplie de fonctionnalités dignes d’un site de streaming gaming, ils ne sont pas loin d’avoir tout compris à la recette magique, même s’il n’y a pour l’instant pas grand monde dessus.

– Les gens de SpankChain, eux essaient depuis un an de résoudre un autre problème, à savoir l’ostracisation du monde du sexe par les organismes bancaires classiques. Pour ce faire, ils proposent de se baser sur la technologie blockchain pour contourner les acteurs financiers tels que Visa/Mastercard ou Paypal. En gros avec eux, plus de problèmes de cartes bloquées lors d’un achat de tokens sur CB, puisque vous possédez uniquement de la monnaie virtuelle, non soumise à la censure des organismes intermédiaires. C’est plus compliqué de se créer un compte, mais là aussi les shows sont disponibles en freemium et cette initiative cherche à résoudre un vrai problème, voir article de Gonzo sur le financement du porn.

– Un des data-centers de Chaturbate a été touché par les incendies en Californie, ce qui a occasionné des perturbations sur le site. Pour une fois, on les excuse.

La minute savoir-vivre

Une des composantes classiques de la room d’une cam-girl est sa biographie. Elle apparaît en bas, sous la vidéo et le chat sur Chaturbate et Cam4, dans un autre onglet sur UfancyMe… Les bios peuvent être en texte pur, mais sont souvent des images plus ou moins réussies qui décrivent les règles du show, le tip menu et donnent quelques informations sur le modèle. Lisez-les, vous apprendrez sa taille de poitrine, son âge et si elle a envie de vous montrer ses pieds ou non. Si vous ne le faites pas, vous obligerez sans doute la demoiselle à répéter pour la millième fois que non, elle ne fait pas de rencontres réelles.

Un peu excédé, un viewer de longue date a même créé un bot Chaturbate qui pose des questions sur la bio pour vérifier que le viewer l’a lu, avant d’être autorisé à poster sur le chat.

Moralité : n’embêtez pas les modèles avec vos questions indiscrètes. La probabilité qu’elle soit à l’aise avec l’idée de partager sa ville avec vous est proche du zéro absolu.

Allez, travaillez un peu là dessus, je ramasse les copies à la prochaine brève.

Photo couverture : Prune par © Bruno Bozon

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire