Les gifs gay de la semaine #56

Bye summer flings, bye IST, c’est la rentrée! Derniers baisers salés et une palanquée de gifs bien lubrifiés pour glisser en douceur dans l’étroit conduit qui nous mène au cœur du froid et des branlettes sous la couette.


Parce que la rentrée, ça pète les couilles, un gif qui vient du fond de l’épididyme. Du fluo et des ficelles dans la raie, un coup de tatane bien placé, des mains qui implorent la pitié: une vidéo courte mais intense.

Jake Marshall joue à l’ordinateur quand Osiris Blade vient se plaindre à son collègue de cette journée ma foi un brin stressante. Ni une, ni deux, silver Jake prend les choses en main pour un massage qui détend et surtout qui dérape sur le canapé en cuir du bureau. Des heures sup? Merci patron!

mrw0nderful est vraiment formidable  : un regard de pervers polymorphe qui respire l’innocence et le vice, une bouche lippue qui ferait passer le sac de Mary Poppins pour une minaudière et un goût pour le sexe cyborg comme on en voit rarement. Fuck le califat, on veut être sextoy à la place du sextoy ! Le tout livré avec des male tears comme on aimerait en voir plus souvent.

Leçon de style post-apo. Mr Buck et Tigger Redd nous emmènent sur une route déserte au milieu des bois. Nos deux supermodels enflamment de leur présence ce runway de béton grisou. Mr Buck porte des boots bordeaux en twink retourné, une montre et des lunettes classiques pour un look intemporel. Tigger Redd ose le mariage des styles avec des claquettes/chaussettes montantes, un jockstrap en résille et un bandana noir. Une collection automne/automne 2018 qui ne laissera pas les zombies indifférents. Shante, you stay!

Recette fraîcheur avec le retour de Bitume: de crevette à beefcake mais toujours souple et le vice collé au corps. Il déroule sa teub pour ajouter sa pisse aux filets liquides qui tapissent le sol d’un couloir sombre. Après une petite séance d’autokiff, il est rejoint par Tyron Bang qui vient s’occuper du morceau. Bouche et fesses, Tyron encaisse. L’affaire pliée, les deux vicieux disparaissent dans le couloir noir. Bye… for now!

Ref couverture: PaJaMa

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Les commentaires sont clos pour cet article.