Le Fake Taxi a-t-il vraiment été volé ?

Sur ses sièges se sont affalées Proxy Paige, Ava Austen, Rebecca More, Zara Durose, Alessa Sauvage, pour ne citer qu’elles. Le Fake Taxi de l’anglais Jonathan Todd, véhicule emblématique du porno mainstream, aurait été volé. Fake news ?

« Nous restons sans voix. Le Fake Taxi originel a été volé. Si quelqu’un a la moindre information, qu’il nous envoie un message à [email protected] » a tweeté Fake Taxi le 5 juin dernier, vidéo accablante à l’appui. Une caméra de surveillance a capté le méfait. Sous nos yeux, deux mecs en sweat capuche s’attaquent au fameux bolide noir cinglé d’un logo jaune, british style. Une catastrophe qu’a déploré l’espace d’un communiqué le boss des studios, Lew Thomas, comme l’indique LAD Bible :« Ce véhicule partage une très longue histoire avec notre site. Nous avons d’autres voitures disponibles, donc cela n’aura pas d’incidence sur les productions FakeTaxi et Fake Hub. Nous espérons retrouver le taxi rapidement« . Pour rappel, Fake Taxi, c’est plus de 900 millions de vues cumulées sur Pornhub en l’espace de quatre ans. C’est aussi un hub, réunissant tout un tas de cousins germains plus ou moins interchangeables : FakeAgent, FakeFemaleTaxi, Fake Hospital, Fake Hostel, Fake Driving School. Une ode totalement décomplexée au simulacre, donc.

« C’est un crime envers le porno » a de son côté décoché (avec force emojis) Ryan Ryder, performer chez Fake Driving School. Pendant ce temps, les studios Brazzers y vont carrément de leur hashtag #FindFakeTaxi, hélas pas encore hissé en Top Tendances sur Twitter. Studio bien connu qui partage plus qu’une complicité numérique avec FakeTaxi, mais aussi la même société-mère (MindGeek) depuis que cette dernière a pris le contrôle en 2014 des sites en « fake ».

Au Tag, avant de crier au scandale, l’on se permettra de douter de la véracité d’une information dont les « preuves »  émanent de la chaîne YouTube de Trendzz, l’un des canaux de communication de la pieuvre Brazzers. Un échange hilare entre Fake Taxi et Public Agent, les deux acteurs majeurs du réseau FakeHub, nous met la puce à l’oreille. Ne s’agirait-il pas d’une jolie stratégie de communication balisée pour les réseaux sociaux ? Du prank rigolo, un fake dans le fake qui ne dépareillerait pas pour qui connaît la roublardise du Pornhub Network. On attend la confirmation de CheckNews avant de trop s’avancer.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire