Le Porn la poésie : Un jour sans fin avec Sophia Leone

Sophia Leone fait partie de ses actrices qui ne sont jamais plus belles qu’au naturel, qu’à l’échappé. Impossible alors, pour le poète du fap, de refuser l’invitation quand Sophia propose de passer une journée entière à ses côtés. Le tout, histoire d’optimiser le plaisir, en un poème illustré.  

 

L’Invitation à l’abordage

Je nous conduis, petit matin, où l’air est sûr.
Mais mon bolide fait du sur-place
Quand Sophia m’essuie-glace
Jusqu’à la moindre éclaboussure.

(Sophia et ses seins qui curent
Tout, ont le plaisir où ça les chante,
Dans la chambre, en plein champs,
Dans la boue, en voiture.)

Mais quand la plage fait son arrivée
Sophia fait la moue,
« Comment l’amour peut-il chanter
Là où le sol n’est que galet ? »

Je reconduis, midi passé, où l’air arrache.
Comme habitée par le partage
Sophia sourit. Puis d’une seule main
Elle prend navire à l’abordage !

Éclaboussés mais pas amoindris,
L’après-midi sera pastel
Et restera au lit, cette meilleure plage.
Est-on chez nous ou à l’hôtel ?

Je la dégrafe, elle paraphrase.
Je la contemple. Je lui demande avec la langue
Si ses seins si son corps si son sourire de vamp honnête
Peuvent devenir mon sarcophage.

Et en réponse Sophia m’invite
Quelle heure est-il ?
À m’évader la bite entre ses deux orgueils.
On s’abordage.

De son côté la nuit abandonne
Et laisse au jour l’éternité.
Comment, se demande le poète, quand depuis le matin au corps-à-corps avec Leone on se cramponne,
La nuit peut-elle encore rêver ?

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire