Quand Doja Cat arrive en ville, on en ronronne

De bonnes vibes dans le dernier son de Doja Cat, Go To Town, dont le chic clip s’avère être un cocktail sucré de désirs sadomasochistes, perruques multicolores, girl power et petits chatons.

Avec Go To Town, Doja Cat se la joue Queen du R’n’B. Celle qu’on a connu so high dans son morceau éponyme explose ici les compteurs du fantasmatron. Dominatrix au minois de féline, playmate à l’affriolante nuisette, fashionista aux semelles compensées, diva de la nuit aux postiches super bright…C’est là le style de cette madonne qui s’imagine « bad bitch » (dixit les paroles) et qui, très attachée aux costumes, cumule quinze looks pour imposer le sien – unique en son genre. Ce qui en ressort ? Un délire sous weed à l’esthétique rose bonbon aussi glucosée que piquante, où l’on se délecte d’un gros gâteau crémeux tandis qu’un mec repose en cage.

La vingtenaire fan de Britney Spears se permet toutes ces excentricités qui font les beaux jours de la contre-culture web. Soit une propension au choc (des poses provoc’ à la Miley Cyrus), des boules à facettes inspirant la nostalgie, des paillettes, des petits chats tout mignons, mais aussi du bon gros fétichisme des familles – comme du Kink version Barbie. Le tout est décoché avec irrévérence et punch, dans un mood bad girl très M.I.A. sur les entournures. Miaou.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Porno Français