Les gifs de cul de la semaine

Cette semaine, on part sur la fesse qui aimante le regard. Cinq gifs maison avec du cul, du cul et du cul. Une ode sympathique à l’anus, au petit trou, à la tentation d’un blackout. 

Les fesses d’Abella Danger sont deux des plus grandes stars de la culture porno mainstream. On ne lasse pas de les voir s’exprimer, se dévoiler, gigoter, se mouvoir et nous émouvoir. Ici, à nu, elles livrent une performance bouleversante, sans filtre, à hauteur d’hommes. Tag : #bathtub. Vivement l’Oscar.

L

Au Tag, la beauté fatale des facétieux faps de Beauté faciale ne cesse de nous fasciner. Le couple amat’ frenchy célèbre les fesses à caresses, fesses à tendresse, mais surtout les fesses à fétiches : zieutez moi cette peau de léopard issue des meilleures friperies. Le genre de gifs doux et dodus qui incitent aux plus folles fessées.

Gode save the Kawaii Girl, la cosplayeuse de nos coeurs jamais avare en mouvements du bassin. Loin d’être starifiées, ses fesses de fangirl savent rester modestes, authentiques, plus vraies que nature. Sportswear et lumière naturelle servent l’écrin naturaliste de ce beau moment de présent-postérieur bien peaufiné sur cet énorme dildo Bad Dragon.

Regarder par le trou de serrure, c’est tentant, mais cracher dedans, c’est mieux, nous souffle le tag Rimjob. Loin de se consumer, la folie des fesses brûle encore de mille feux. La preuve avec les filles de Girls Rimming, as des ass qui nous chamboulent la fiole…et le reste avec.

Bon c’est vrai, ce gif a tout du remake crado-borderline de Souviens-toi l’été dernier, mais il s’agit juste d’une performance BDSM à la Kink/Hogtied. On n’est pas vraiment dans le soft, plus dans la fesse trash assaillie par Capitaine Crochet, la fesse sado et sadienne chargée d’épicer ton dimanche après-midi au donjon.

Vous avez aimez nos gifs fabriqués à la main dans la chaleur d’un open space de la start-up nation ? Vous en voulez plus ? Abonnez-vous aux Gifs des Patrons, de quoi satisfaire doublement votre curiosité pour seulement 7,5$ par mois (6 €).

Image en une : Sarah Banks

 

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire