Les gifs gay de la semaine #37

Une semaine sportive aux gifs gays, on prépare notre pudding body pour les fêtes. Cette année, c’est décidé, on veut être la reine de la fête, être dinde à la place de la dinde et reléguer Mariah au rang d’une aidoru de télécrochet. 3, 2,1, fappez!

C’est pas parce que Prince à la fin de son auguste vie avait troqué les chaps en résille jaune pour des yoga pants, qu’on a le droit d’en porter. Qui a fait une fois une séance de yoga dans sa vie a forcément eu le camel toe de ses voisines de tapis dans le champ de vision. Pour remédier à ce douloureux problème ainsi qu’à celui de la couille qui se coince dans le jockstrap pendant le chien tête en bas, rien ne vaut une bonne séance de yoga naturiste. Et Superman peut aller se faire foutre avec sa vision kryptonite : on vous montre tout. Allez on respire bien par le périnée!

On ne compte plus les élucubrations du porno sur la prison : depuis Jeff Stryker qui fait passer son gros barreau entre ceux de sa cellule jusqu’à Johnny Rapid qui se fait matraquer le cul par Rafael Alencar dans les douches, on est servis, ça va bien, merci. Mais quand Paddy O’Brian demande une garo à Will Helm, ça rate pas, on se fait allumer. Soufflette à la Jean Genet, puis Will se fait fumer (mais pas derrière les cyprès). Vu comment les deux smokemates finissent en sueur, il doit pas y avoir de problème de chauffage dans cette zonzon.

Un des derniers films d’Al Parker, sorti l’année de sa mort en 1992. Al Parker y est toujours le meilleur pour inventer des façons de baiser qu’on a jamais vues ailleurs. Il fait visiter son prépuce en long en large et en travers à Craig Slater, puis prend les choses en main pour un fist crémeux. Les vibrations des claques d’Al Parker sur son bras résonnent dans le cul de Craig Slater forever and ever.

Quand tu mets un fleshlight entre les mains de Matt Hughes, ben… il le remplit. Bras de bébé vs fleshlight, un rude combat s’engage : qui résistera aux assauts de cette branlette plastique ? Les concurrents s’élancent sur le ring, un sourire de Matt déstabilise le fleshlight qui réplique par un uppercut de l’orifice. La teub tendue par l’effort, Matt tombe à la renverse et s’avoue vaincu. Fleshlight : 1 / Matt : 0. Balle au centre ?

Un peu d’histoire avec ce gif qui sniffe bon la nostalgie porno. A night at the Adonis nous fait déambuler dans ce cinéma où l’action se passait au moins autant dans la salle que sur l’écran. Des allées sombres de la salle aux pissotières blafardes, des escaliers mystérieux au balcon peuplé d’ombres, tout évoque un monde de fantasmes mal éclairés. Mais Dalida est là avec sa ceinture de perlouzes pour une disco branlette qui éclaire l’Adonis de mille feux.

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire