Le Bon Fap

La folie des robots sexuels au coeur d’un documentaire de Channel 4

Winter is coming. Mais il n’arrive pas seul : The Sex Robots are coming. C’est le titre légèrement alarmiste du documentaire que Channel 4 dédie aux « robots sexuels ». Ces nouvelles technologies ultra médiatisées confèrent à l’exploration de l’intimité des allures de récit science-fictionnel. Raison de plus pour les questionner, entre fascination et angoisse.

On parle de « sex robots » (ou sexbots pour les intimes) voire de « digisexuals », et ceux qui ont passé leurs soirées devant la chic série Real Humans envisagent la teneur plus flippante que fappante du sujet. Mais qu’en est-il vraiment ? Afin d’y répondre, l’équipe de Channel4 a suivi durant deux ans une équipe d’ingénieurs bossant sur cette machinerie complexe, décrite comme « le nouvel âge de la robotique« . Une plongée dans les rouages du « future sex » qui s’accompagne d’un récit parallèle faisant office de témoignage moral – le quotidien d’un veuf soignant sa solitude en compagnie d’une sexy sexbot.

Laissant au spectateur le dernier mot, l’enquête de Channel 4 oscille entre l’enthousiasme de ce dernier face au néo-sexe ex machina – « ce n’est plus un rêve désormais » commente-t-il en contrôlant sa femme robotisée par le biais d’une application – et la crainte sincère de certain(e)s intervenant(e)s perplexes. Une peur volontiers teintée de diabolisation – il y est question notamment de « représentation pornographique des femmes« , une formulation qui laisse franchement à désirer, non ?

Capture d’écran YouTube – Chaîne Channel4 : « Trailer: The Sex Robots Are Coming | Thursday 30th 10pm on Channel 4 »

Fantasme-t-on trop ces dolls au design ultra peaufiné ? A la vue des images dévoilées par le trailer de The Sex Robots Are Coming, on sent que le documentaire de la chaîne britannique concentre beaucoup de ses effets sur la théorie scientifique de la Vallée Dérangeante, ou Uncanny Valleyimaginée par le roboticien japonais Masahiro Mori en 1970 : plus la physionomie d’androïdes « plus vrais que nature » nous est similaire, plus leurs imperfections techniques paraissent étranges.

Afin de souligner ce sentiment, The Sex Robots Are Coming nous confronte aux expériences d’hommes matures, curieux, solitaires ou délaissés, séduits par ces intelligences artificielles à huit mille dollars – ou plus. Au détour des propos, on constatera que ces sex machines, par les nombreux enjeux déontologiques et technologiques dont elles font l’objet, témoignent en filigrane du regard contradictoire que la société porte sur la pornographie et la sexualité, éternelles sources de condamnations, de passions et de désirs.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire