Les gifs de la semaine #219

Le porno est une matière infinie qu’il convient de traiter avec respect. Que vous soyez plutôt masturbation, sodomie ou léchage de sperme sur le parquet, que vous sortiez les violons à Budapest ou que vous préfériez vous faire pisser dessus sur un canapé en cuir Ikea, personne ne sera là pour vous juger, surtout pas nous. Profitez donc de ces cinq gifs qui montrent une fois de plus l’étendue magnifique des possibles du corps humain. Bon dimanche à tous.

Parfois, les vidéos porno ressemblent à un épisode not safe for work de D&co, sans Valérie Damidot mais avec beaucoup de fingering. On se met à contempler les décorations d’intérieurs, les cadres aux murs, le papier peint qui ne demande qu’à être aspergé de foutre. Là par exemple, on ne sait pas trop où donner de l’oeil sur cette vidéo mêlant plaisir en solo, pompes dernier cri et licorne encadrée. A l’instar du sextoy posé sur la table, ce gif est à deux doigts seulement de l’art kitsch.

Il n’est plus vraiment utile de louer la subtilité de Brazzers. On le sait, tout est dans la suggestion, l’allusif, le trait d’esprit. Croyez-le ou non, mais Gabriella Paltrova ici cambrée lèche du sperme face contre sol. Dingue, pas vrai ? Bon, niveau fantasmes, on baigne dans une quasi ambiance d’autoparodie, puisqu’il s’agit d’exploiter encore et toujours le cliché de la femme de ménage en bas résilles, qui part en mode solo entre deux dépoussiérages. La fulgurance du truc, c’est cet inattendu fétichisme du parquet en bois pour le moins déroutant – appelons ça le wood flooring fetish, pour faire sérieux. « Aussi hot que cela soit, ce n’est pas très hygiénique » déplore un internaute. Pas grave, Stéphane Plaza est déjà sur le coup. Allez, puisqu’on est gentils, on vous balance le titre fr. de ce fap pour aficionados de Mobalpa : « Femme de ménage et femme fontaine ». Ah bah bravo, c’est du propre.

Danni Daniels (à ne pas confondre avec Dani Daniels) possède une puissance phénoménale et une capacité à vous exciter qui dépasse de loin ses autres collègues du studio Kink (bien qu’elle n’y tourne plus depuis quelques années). En retombant sur cette scène de 2013, la température est montée si haut dans mes tempes que j’ai cru sniffer une fiole entière de poppers. Troublant.

The Ass Princess, voilà un blaze qui en jette plus que Princess Leia, Princess Peach ou même NKM. C’est le petit surnom de Jasmine Callipygian, dont les émois ici captés égalent en beauté le panorama en arrière-plan (c’est presque de l’architecture porn à ce niveau-là). Avec ses jambes de playmate, son élégance naturelle et ses faux airs de Stoya, elle crève l’écran. Bon, sur ce gif contemplatif, vous ne vous en rendez pas forcément compte (et vous n’entendez pas non plus la superbe valse de Shostakovich qui recouvre la vidéo de ses nappes sonores, façon Eyes Wide Shut) mais Yasmine est de celles qui vous bouleversent d’un battement de cils.

Le pissing, plus qu’une passion, une tradition. Du côté de chez VIPissy (les VIP de la pisse, so trendy), l’urophilie se décline en longs plans fixes de jets abondants et d’éclaboussures amères. Autant dire que les princesses Elle Rose et Nikita Ricci se prêtent allègrement au jeu, comme lors d’une réunion Tupperware qui aurait vrillé au fétichisme hardcore. Du Pisse and Love lesbien aménagé sur sofa, pour petits et grands amateurs de douches dorées.

Image en une : Jasmine Callipygian

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire