Les gifs de la semaine #217

L’intensité est de retour au Tag Parfait où on vit des semaines ultra chargées. Clement Arbrun est de nouveau à la rédaction après une année aux Inrocks, on charbonne sur la nouvelle version de notre boutique, on prépare des articles trop longs à lire au coin du feu, tout en hallucinant sur la montée en puissance de LeoLulu. On est pas mal. A part ça, les gifs. Ils sont toujours cinq et ils n’attendent plus que vous.

On ne louera jamais assez la beauté du cumshot, qu’il se retrouve magnifié en compilation, au ralenti ou en gifs. N’empêche, le gif. animé permet comme nul autre format de rendre la giclée de foutre hypnotique, lancinante, obsédante. Belle découverte que l’énigmatique amatrice Veronika_Charm, qui , non contente de prendre les choses en mains, nous rappelle que le bon porno, ce n’est pas que de l’explicite, c’est aussi du hors-champ. – Clement Arbrun

J’assume la vulgarité et le côté « string sous l’nez » dans un club de strip que propose le porno. Derrière cette « vulgarité » des corps refaits, des bouches trop pulpeuses et du too much se cache une puissance libératrice pour le cerveau. On plonge dans le vice avec Amia Miley pour Porn Fidelity comme on passe la frontière du hardcore avec Lisa Ann : vivre une expérience intense courageusement planqué derrière son ordinateur. Ce rapport addictif aux images continuera à me fasciner même après ma mort. Le Tag n’est pas près de s’arrêter. – Gonzo

Fap et vintage ont toujours fait bon ménage. Ce threesome animé à coups d’accordéon en est la preuve. Remettons-nous dans le contexte : tourné en 1978, année érotique (un peu quand même), quatre ans après la sortie d’Emmanuelle, soit en pleine apogée de la pornographie franchouillarde, Parties fines est shooté par le grand Gerard Kikoïne, l’un des papes du X gaulois. Il met en scène une jeune Brigitte Lahaie (ici, de dos), captée dans toute sa (h)ardeur. A l’époque, cela fait seulement deux années que Brigitte se pervertit sur les plateaux. Autant dire que ce gif joyeux fait office d’archive. – Clement Arbrun

UltraFilms nous vient de l’est avec un concept ultra simple : du porno tourné en ultra HD avec des ultra filles qui donnent du plaisir à un type avec une ultra dick. Le porno de l’est arrive à jongler entre hardcore et volupté sur des scénarii pétés comme on les aime : des lunettes permettent de voir sous les jupes des filles et aussi de se faire sucer par cinq étudiantes dans un parc public. Astucieux. – Gonzo

Baeb.com ne fait pas tout le temps dans la finesse, et tant mieux. La souplesse physique de Lena Paul convient plutôt bien aux séquences rugueuses de cette usine à fantasmes hardcore. Amateurs du tag anal, on vous voit, au fond, n’ayez crainte, approchez et savourez ce joli moment de gymnastique. Les autres, restez quand même : les expressions faciales en haute définition d’une pornstar au bord du climax, c’est tout un poème. – Clément Arbrun

Image en une : UltraFilms

5 commentaires Voir les commentaires

  • 1. pour l »ultra film » pas besoin de comprendre la langue, on saisie « l’histoire » sans, et de se point de vue là c’est une réussite, puis pour ne rien gâcher il y a Ana Bell Evans dedans.
    2. Bien votre « nouvelle » boutique.
    3. Bienvenue au nouveau.

  • Ne pas confondre « être prêt(e) à » (être disposé(e) à) et « (ne pas) être près de » :
    – Le Tag est LOIN donc PAS PRÈS DE s’arrêter ;
    – Le Tag n’est pas PRÊT À s’arrêter.
    Voici pour ces quelques nuances de français dans un monde de foutre.

    Autre petite remarque : pourquoi utiliser le croisillon (abusivement confondu avec le signe dièse) anglo-saxon, qui ne signifie rien en français, à la place du bon vieux « N° », abréviation de numéro ?

  • Cher Gonzo,
    Vos assertions dans le porn vintage sont rares, mais cela ne doit pas pour autant vous écarter du chemin de la vérité. Si il s’agit bien là de Brigitte, Maude/Aude et Alban sous la caméra de Kikoine, le métrage en question est Indécence 1930 aka Parties Fines. Sans doute d’ailleurs son meilleur film et l’un des meilleures rôle offert à Lahaie.
    Pour l’anecdote, l’appartement entierement décoré art deco pour l’occasion était celui de Jacques Séguéla qui s’en défaisait alors.
    Votre serviteur et dévoué lecteur depuis les 1ers posts…

Laisser un commentaire

Le Bon Fap