La sextape de Kim Kardashian, 10 ans plus tard

Il s’est passé beaucoup de choses importantes autour d’Internet en 2007 : le premier iPhone est sorti, Tumblr a été mis en ligne, Twitter est devenu populaire… Et surtout, la sextape de Kim Kardashian a été révélée au monde par la société de production Vivid Entertainement. Le temps a filé si vite ; ces quarante minutes de vidéo qui ont bouleversé le star system américain ont fêté leurs dix ans le 21 mars dernier. C’est le moment idéal pour revenir sur cette histoire qui en dit long sur la culture porn.

Octobre 2002. Kim Kardashian s’apprête à souffler sa 23ème bougie à l’Esperanza, un luxueux complexe hôtelier de la côte Pacifique du Mexique. Elle est accompagnée par le chanteur Willie « Ray J » Norwood, son amant ; la jeune femme est mariée depuis ses 19 ans au producteur de R&B Damon Thomas mais leur vie de couple ne la satisfait pas. Le début de la vingtaine lui semble difficile, rien ne se passe comme elle l’espérait. Ses rêves de célébrité sont loin. Pendant qu’elle s’amuse avec l’argent de ses parents, l’avocat Robert Kardashian et la socialite Kris Jenner, sa meilleure amie Paris Hilton multiplie les couvertures de magazine.

De la piscine à la table de massage de l’Esperanza, Kim Kardashian ne pense pas à sa tour d’ivoire, à son mari, au fait qu’elle a abandonné les études après le lycée. Ray J enregistre leurs bons moments avec un petit caméscope. Dans leur chambre, ils filment leurs ébats à plusieurs reprises : fellations, cunnilingus, pénétration, positions et cadrages multiples, gros plans, le tout en pleine lumière. Un grand moment de pornographie amateur. 

Les vacances prennent fin. Début 2003, Kim Kardashian lance son affaire sur eBay sous le pseudonyme kimsaprincess. Le site de vente aux enchères lui permet de revendre des habits récupérés dans les penderies de ses amis célèbres. Ses bénéfices s’envolent. Quelques mois plus tard, elle apparaît dans la première saison de The Simple Life, l’émission de télé-réalité qui confronte ses amies Paris Hilton et Nicole Richie à la vie des Américains pauvres. Les journalistes people se décident à parler d’elle. D’arrangements avec les rédactions en rendez-vous avec les paparazzi, l’entrepreneuse se fait connaître et désirer.

Fin de l’année 2006. En privé, Kris Jenner lance l’idée d’une émission consacrée à la vie de la famille Kardashian. Un producteur affilié à la chaîne de télévision Fox accepte de la suivre. Kim Kardashian multiplie les apparitions dans les médias. Elle se glisse souvent dans les magazines people aux côtés de Paris Hilton, plus célèbre que jamais depuis la sortie de sa sextape. Sa cote grimpe encore ; les bandes de l’Esperanza atterrissent sur le bureau de Steven Hirsch, le fondateur et co-gérant de Vivid Entertainment.

Steven Hirsch

Steven Hirsch est un fils de pornographe. Il a lancé Vivid Entertainment en 1984, à 23 ans. Grâce à son audace, le studio n’a pas tardé à se transformer en éminence du X : il a été le premier à proposer des contrats d’exclusivité aux actrices et le premier à éditer des DVD pour adulte. En 1995, il a décroché le droit de distribuer la sextape de Pamela Anderson et Tommy Lee. Cette opportunité a permis à l’entreprise de se faire connaître du grand public, et sans doute de celui ou celle qui lui a confié les images de Kim Kardashian et Ray J. 

Dans un article publié le 27 mars dernier par le magazine Page Six, Steven Hirsch prend soin de ne pas dévoiler l’identité du responsable de la fuite : « Un jour, quelqu’un a téléphoné à nos bureaux et dit : « Nous avons des images d’une célébrité ». Quelqu’un a pris l’appel et nous avons fixé un rendez-vous. Cette personne s’est présentée avec le film sur son ordinateur, elle est arrivé avec une grosse valise à roulettes et a tout déballé. C’était une vraie production. (…) Je pense qu’ils voulaient être en contrôle permanent… Ce n’était pas qu’ils représentaient les gens présents dans la vidéo, pas du tout. Kim n’était pas impliquée dans le plan. Ils avaient les images et ils voulaient les vendre ». 

Ben Widdicombe en 2005

17 janvier 2007. Ben Widdicombe révèle l’existence de la sextape dans Gatecrasher, sa rubriques de potins people pour le New York Daily Post. Le scoop lui a été confié par des individus proches de la précieuse bobine. « Il ne fait aucun doute que ces sources coopéraient dans leurs propres intérêts », explique le journaliste dans Page Six dix ans plus tard. « Ces intérêts étaient de rendre publiques l’existence de la vidéo et sa vente potentielle ». Evidemment, la nouvelle fait sensation.

Lorsqu’elle est informée de la fuite, Kim Kardashian s’effondre. Elle pleure, nie. Paris Hilton promet aux journalistes surexcités qu’elle va mettre son avocat sur le coup. Le 21 février 2007, Steven Kurtz, l’avocat de la famille Kardashian, attaque Vivid Entertainment en justice pour tenter d’empêcher la diffusion de la vidéo. Steven Hirsch ne veut pas de procès ; il engage des négociations avec la starlette et Ray J, qui viennent de se séparer après trois ans de relation.

Paris Hilton et Kim Kardashian en 2006

Très vite, le chanteur accepte. Il pense que la diffusion des images va lui permettre de devenir plus riche et célèbre, lui qui est toujours resté dans l’ombre de sa soeur Brandy. Son ancienne conjointe, d’abord combative, cède face aux grosses sommes promises par Vivid Entertainment.« C’était un moment très difficile, se souvient Steven Hirsch. Au final, nous avons réussi à nous entendre. C’était un marché très difficile à conclure. Probablement [le marché le plus difficile que nous ayons jamais conclu] ».

Aujourd’hui encore, le patron de Vivid Entertainment refuse de révéler le montant de la transaction : “Quand je m’exprime à ce sujet, c’est uniquement pour dire qu’il n’y a pas eu de discussion ». Marty Singer, l’un des avocats de Kim Kardashian, rejette la rumeur selon laquelle sa cliente aurait reçu 5 millions de dollars pour la sextape : dans Page Six, il affirme que ce nombre est « grandement exagéré ». Le 21 mars 2007, la sextape est mise en ligne sur le site de Vivid sous le titre Kim Kardashian Superstar. Les poursuites contre le studio sont abandonnées un mois plus tard.

L’incroyable famille Kardashian, première saison

La vidéo fait scandale. Comme prévu par Vivid, Kim Kardashian se transforme en superstar. Au mois d’août 2007, la chaine de télévision E! annonce la diffusion imminente de la première saison de L’incroyable famille Kardashian, deux semaines après l’annulation de The Simple Life par MTV. Paris Hilton vit mal d’être éjectée de son trône par sa meilleure amie ; les deux jeunes femmes finissent par se détester. Pour Kim Kardashian, cela importe peu. Elle est désormais lancée.

Vous connaissez la suite de l’histoire. L’incroyable famille Kardashian fait un carton. Kim s’installe à la télévision et bifurque régulièrement vers le cinéma, mène ses affaires avec succès, multiplie les procès et rédige une autobiographie avec ses soeurs. Ses parfums se vendent bien, ses morceaux aussi. En 2012, elle s’affiche au bras de Kanye West pour la première fois. Deux ans plus tard, elle casse Internet avec l’aide de Jean-Paul Goude. Le TIME la place sur sa liste des 100 personnalités les plus influentes de l’année 2015.

« Break the Internet » : Kim Kardashian par Jean-Paul Goude

Malgré tout, Kim Kardashian reste la célébrité à la sextape – plus que Paris Hilton, plus que Pamela Anderson. Kim Kardashian Superstar s’est bien vendue, c’est vrai : d’après TIMZ, Vivid en a tiré 100 millions de dollars de bénéfices. Pour célébrer les dix ans de la vidéo, le studio a même tourné une version en réalité virtuelle à l’aide d’une sosie et déclaré le mois de mars 2017 « Kim K. Sex Tape Month ».

Du côté des tubes, la popularité de la bande de l’Esperanza écrase la concurrence. Kim Kardashian a été la troisième « actrice » la plus regardée sur Pornhub en 2016, derrière Lisa Ann et Mia Khalifa. L’extrait de la sextape qui a été posté sur le tube par Vivid Entertainement a été visionné 120 millions de fois. Dix ans après, c’est de loin la vidéo la plus populaire du site. Quant à « Kim Kardashian », elle reste l’une des requêtes les plus couramment formulée sur les tubes.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap