Porno Français

La granny Maori Tetzuka se retire du porn game

La plus vieille actrice X du Japon, Maori Tetzuka – dont l’orthographe du nom fait débat –, prend sa retraite à 80 ans, au grand dam de ses fans. Sa popularité à l’échelle nationale s’explique par une réalité sociodémographique : un quart des hommes japonais a au moins 65 ans, beaucoup consomment du porn, peu s’identifient aux teens. Aucun intérêt, selon eux, à mater des jeunes en train de baiser, rapporte Diamond Online. Ces papys fappeurs préfèrent les femmes matures, 50 ans minimum. D’ailleurs, sans elles, l’industrie adulte nipponne – l’une des plus productives au monde –, cinq fois moins importante aujourd’hui que pendant l’âge d’or de la VHS, se serait effondrée.

Au royaume de la granny, Maori Tetzuka était reine. Elle s’est lancée dans le biz à 71 ans après une carrière de chanteuse d’opéra. Plus que l’argent, c’est la quête du plaisir qui la guidait. D’ailleurs, ce n’est pas par lassitude ou manque de libido que Tetzuka raccroche. D’une part, il serait devenu très difficile de trouver des acteurs à sa hauteur. De l’autre, son travail aurait commencé à impacter sa vie privée : son amant de 50 ans se serait montré très critique… Amateurs de grannies nipponnes, il ne vous reste plus qu’à vous promener dans le panthéon de Tetzuka disponible sur R18.

Pendant ce temps, la matriarche du porn américain Nina Hartley accorde une interview au Huffington Post. Cette actu repose la question tabou de la sexualité des seniors. Dans bon nombre d’esprits, associer sexe et troisième âge est absurde, dégueu, choquant. Et pourtant, masturbation et partie de cul n’ont pas de date de péremption ; au-delà du succès des tags #mature et #granny sur les tubes, la recherche le démontre. En 2015, une étude réalisée en Angleterre par l’université de Manchester révélait que 54% des hommes et 31% des femmes de plus de 70 ans avaient encore une activité sexuelle. Le désir, quel que soit son âge, n’est pas sale. Alors, mamie, papy, faites de la résistance !

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire