L’avenir du porno s’annonce difficile

En novembre dernier, 53,7% des électeurs californiens ont dit “Non” à la Proposition 60. Grâce à leur vote, les acteurs porno ont pu continuer à tourner sans être contraints d’enfiler un préservatif. Si elle avait été adoptée, cette loi aurait permis à n’importe quel citoyen de Californie de poursuivre les contrevenants. Malgré ses airs de mesure de protection, la Proposition 60 cherchait surtout à pousser l’industrie à l’exil. 

L’industrie s’était mobilisée comme jamais pour contrer le projet de loi. Manifestations, conférences de presses, campagnes de sensibilisation… Quand la Proposition 60 a été rejetée, ses représentants ont revendiqué une grande victoire.

Malheureusement, de nombreux obstacles attendent encore l’industrie du X. Certains sont autrement plus dangereux que la défunte Prop. 60. Eric Paul Leue, le directeur du principal lobby pro-X, la Free Speech Coalition (FSC), les énumère dans un article publié le 20 mars par XBIZ.

Eric Paul Leue

Les blocages financiers. Le cas de Fetlife a montré que les différents services qui permettent d’envoyer et recevoir de l’argent sur Internet ne sont pas forcément porno-friendly. Un processeur de paiement peut décider de mettre un terme au partenariat qui l’unit à un site X du jour au lendemain. Et dans ce cas, il n’y pas grand-chose à faire.

La “crise de santé publique”. C’est le nouveau dada des politiciens américains anti-X : faire passer une résolution qui déclare que le porno est une “crise de santé publique”. Si cette mesure seule n’a aucun effet, elle pourra sans doute être utilisée pour faire passer des lois plus agressives. L’Utah, la Virginie, le Tennessee, le Dakota du Sud et le Texas l’ont adoptée.

Le filtrage arbitraire. “La Caroline du Sud a fait passer une loi qui mandate l’installation de filtre anti-porno sur chaque ordinateur, tablette ou téléphone vendu dans l’Etat, explique Eric Paul Leue. Un total de 27 Etats sont en train d’adopter une législation similaire”.

La vérification de l’âge. Ici, il est évidemment question de la Digital Economy Bill britannique. Grâce à cette loi furieusement liberticide, les politiques d’outre-Manche pourront bannir tous les sites qui ne mettent pas en place un système de vérification d’âge extrêmement sévère. Elle suppose la création d’une base de donnée nationale des consommateurs de porno.

Cal/OSHA. Pour Eric Paul Leue, la California Occupational Safety and Health Administration est la menace la plus immédiate pour l’industrie du X. Cette agence gouvernementale en charge de l’hygiène publique californienne pourrait décider d’adopter les nouvelles mesures proposées par l’AIDS Healthcare Foundation, l’émettrice de la Prop. 60. Comme d’habitude, il est question de préservatifs obligatoires, voire de digues dentaires et de protections pour les yeux.

Laurence Rossignol sur le plateau du Padreblog

Eric Paul Leue, la Free Speech Coalition, l’AIDS Healhcare Foundation… Tout ceci concerne avant tout les Etats-Unis. Quant à la Digital Economy Bill, elle est strictement britannique. Dès lors, pourquoi vous parler de tout ça ? Parce que ce vent anti-pornographie s’est propagé en Israël, en Suède et qu’il souffle désormais sur la France.

Le 19 Février dernier, la ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des Femmes, Laurence Rossignol, a annoncé qu’elle avait l’intention de « lutter contre l’industrie pornographique » lors d’une interview pour un blog catholique. Son plan de bataille passe par la mise en place de contrôles d’âge plus restrictifs.  

Depuis, le mouvement gonfle. L’Ifop a réalisé une étude sur « la consommation de pornographie chez les adolescents et son influence sur leurs comportements sexuels » à la demande de l’Observatoire de la Parentalité et de l’Éducation Numérique (OPEN). Ses résultats ont été diffusés hier. Ils sont sans doute évoqués en ce moment-même par deux groupes de réflexion réunis pour réfléchir au sujet des violences faites aux enfants. Rappelons qu’au Royaume-Uni, la protection de l’enfance a servi à faire passer les mesures anti-pornographie des Conservateurs. L’avenir du porn se présente mal.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Porno Français