Know Your Porn : la série qui s’attaque au tabou du porn en Inde

L’Inde fascine par ses contradictions en matière de cul. Pays pudibond et patriarcal, il condamne le sexe hors mariage, mais fait aussi partie des plus gros consommateurs de porno. Consciente du manque vertigineux d’informations autour de la pornographie, la réalisatrice et activiste Madhureeta Anand compte démystifier le genre avec Know Your Porn : un projet de websérie documentaire qui vient d’amorcer sa campagne de crowdfunding.

Connue pour son travail politique, l’artiste prend les tabous à bras-le-corps. Dans Kajarya, son docu-fiction bollywoodien sorti en 2013, elle traitait de l’infanticide des bébés de sexe féminin. Au cours de ses actions militantes, elle a rencontré des hommes de la middle-class de New-Delhi qui lui ont parlé de leur rapport au porno. Elle a ainsi découvert qu’ils en visionnaient régulièrement via des groupes privés WhatsApp, sans faire la distinction entre contenus mainstream, scènes de viol et pédopornographie.

La pornographie est-elle légale en Inde ? Le sexe que vous voyez dans ces films est-il une représentation fidèle ou transformée de la réalité ? Qu’est-ce que l’addiction au porno ? Avec les cinq épisodes de Know Your Porn, Madhureeta Anand souhaite amorcer un débat sociétal. L’objectif est pédagogique : il est essentiel que les hommes aient une consommation plus responsable du X et que par ricochet, les femmes soient moins harcelées au quotidien.

« En Inde, près de 70% du trafic Internet est généré par le porno, or le public n’est pas sensibilisé à ces images, » rappelle Madhureeta Anand, convaincue que l’évolution des mœurs passe par l’éducation sexuelle… Trois organisations sociales se sont engagées à diffuser Know Your Porn dans leurs réseaux nationaux : Men Engage, Azad Foundation and CHSJ. La série sera également disponible sur la chaîne YouTube MAfilms, envoyée sur WhatsApp en guise de cheval de Troie, montrée et commentée dans les établissements scolaires.

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire