Le chanteur de Metallica prête sa voix à un documentaire anti-porno

Le co-fondateur, chanteur et guitariste du groupe Metallica James Hetfield a assuré la narration d’Addicted to Porn: Chasing the Cardboard Butterfly, un documentaire consacré à l’addiction à la pornographie.

Bien sûr, Addicted to Porn: Chasing the Cardboard Butterfly n’est pas là pour défendre l’idée que la dépendance au X est un trouble fantoche ; l’enchaînement de témoignages émus et de statistiques choc de sa bande annonce montre bien que Justin Hunt, le réalisateur, veut vous dissuader de vous tripoter devant l’écran. “J’espère que la prochaine génération comprendra que faire l’amour n’est pas étrangler, gifler, mettre des fessées”, explique une intervenante au visage dissimulé. “Ce n’est pas ça l’amour.” C’est bien compris ? 

Seul le nom de James Hetfield apparaît dans la bande annonce. Pour l’entendre soutenir que le porno fait rétrécir le cerveau (ou quelque chose du style), il faudra attendre la sortie officielle d’Addicted to Porn: Chasing the Cardboard Butterfly, le 25 février prochain. Mais au fait, comment le chanteur d’un groupe qui a mis un mélange de sang de vache et de sperme en couverture d’un album se retrouve-t-il a donner de la voix pour un documentaire anti-porno ?

Au-delà du fait qu’il est sans doute d’accord avec le propos du film, James Hetfield a déjà collaboré avec Justin Hunt. En 2011, il lui a livré son témoignage pour un documentaire dédié aux enfants qui grandissent avec un père absent. Le seul côté positif de toute cette histoire, c’est que les deux hommes ne risquent pas de collaborer à nouveau : le réalisateur a affirmé il y a peu qu’Addicted to Porn: Chasing the Cardboard Butterfly serait son dernier documentaire.

1 commentaire Voir les commentaires

  • J’espère que la prochaine génération comprendra que faire l’amour n’est pas étrangler, gifler, mettre des fessées

    —-

    a chacun sa vision de l’amour en effet . Mais le probleme est de voir ca comme la norme imposée . Je pense que c’est cela qu’il veut dire .

Laisser un commentaire