Dernières nouvelles du front de la VR porn

Comme la réalité virtuelle et le porno avancent main dans la main, on vous propose un best-of de ce que nous avons découvert dernièrement dans ce monde parallèle qui finira bien un jour par nous absorber entièrement.

La webcam VR arrive chez SkyPrivate

SkyPrivate est un service de paiement à la minute conçu pour le logiciel Skype dont on vous parlait récemment dans notre guide de la production indépendante. Sa réputation n’est plus à faire puisqu’il peut se vanter d’avoir plus de 17 000 inscrits. Au début de cette semaine, ses responsables ont annoncé avoir conclu un accord avec le créateur de webcam VR-3D Terpon. Grâce aux technologies de son nouveau partenaire, SkyPrivate permettra bientôt à ses utilisateurs de diffuser des flux vidéo en direct, en 3D et en 4K. Le modèle devra « juste » être équipé d’une webcam adaptée – celle de Terpon, évidemment. Les spectateurs qui n’ont pas les moyens de s’offrir un Oculus Rift pourront également faire appel à la marque et à ses casques pour smartphones. Tout le monde est content.

VR cosplay X

Les amateurs de cosplay vont être comblés. VR Cosplay X est un site de réalité virtuelle développé par BadoinkVR qui vous propose des voyages fantastiques à travers les contrées de Poudlard, sous la cape d’Assassin’s Creed ou dans les arènes de League of Legend. Avec des scenarii toujours plus innovants, le casting se veut aussi être à la pointe avec aux commandes Anny Aurora, Lavana Lou ou encore la délicieuse Joseline Kelly. Compatible avec les casques Oculus Rift, Vive, Gear VR et votre smartphone, VR Cosplay X élargit une fois de plus la gamme de BaDoink. Pour la modique somme de 1$ par jour jusqu’à 5.95$ par mois, vous pourrez combler vos fantasmes les plus démesurés.

Soft on Demand – Hotel Room

La célèbre société de production japonaise Soft on demand vient tout juste d’ouvrir un cyber-café consacré à la VR. L’établissement propose aussi des chambres. Dans le quartier d’Akihabara de Tokyo, plus connu pour ses manga que son porno, SOF offre à sa clientèle des moments au plus près des pornstars du pays. Avec des chambres toutes équipées en vidéo et autres joujoux VR, les clients pourront se balader toute la journée dans un univers de fantasmes. Pas d’inquiétude pour les voisins : les locaux sont insonorisés. Pour ceux qui auront la chance de voyager prochainement au pays du Soleil Levant, une heure de plaisir virtuelle vous coûtera un peu plus de quatre euros. Pour ceux qui souhaitent y passer toute la journée, ce sera 25 euros. Pour ceux qui voudraient y vivre éternellement, nous ne connaissons pas encore les prix.

Let’s play with Nanai

On reste immergé du côté du Japon, cette fois-ci dans le jeu video avec le très traditionnel Let’s Play With Nanai. Réalisé par le studio indépendant VRJCC, ce jeu érotique déroule un scénario simple mais plus qu’efficace : vous êtes invité dans l’appartement de la jolie étudiante Nanai. Novice en terme de sexualité, elle va tout faire pour vous mettre dans son lit. Alors oui, ça sent un peu le réchauffé, mais quand on sait à quel point le fantasme de la jeune étudiante fait bouillir de plaisir bon nombre d’entre nous, on comprend que VRJCC se soit tourné vers les américains d’Imagine VR pour faire traduire et adapter son jeu au public occidental.

Bien entendu, vous pourrez choisir la tenue et les sous-vêtements de Nanai. Là où le jeu innove vraiment, c’est quand il permet aux fappeurs les plus audacieux de connecter leur casque de réalité virtuelle, leur smartphone et un « objet » – vraisemblablement une poupée gonflable transparente. Accroché au mannequin de plastique, le téléphone utilise son gyroscope pour détecter la position dans laquelle vous vous trouvez et adapte ce qui se passe devant vos yeux en conséquence. S’il vous fait face, c’est un missionnaire pépère ; s’il vous tourne le dos, c’est parti pour une levrette. On vit une époque formidable, non ?

La tête dans la VR

La dernière création de la société VRBangers est perturbante mais elle va peut-être changer la manière dont les films pour casques de réalité virtuelle sont réalisés. Le POV Head Rig est une tête de plastique équipées d’yeux-caméras et d’oreilles-micros. Pour les performeurs, interagir avec elle est plus facile qu’avec une caméra classique : « nous avons remarqué qu’il y avait un attachement plus charnel et une intimité beaucoup plus accrue entre le modèle et le dispositif d’enregistrement si ce dernier peut être embrassé et caressé de la même façon qu’un être humain » explique Boris Smirnoff, le directeur de la technologie chez VRBangers. Résultats : les films créés à l’aide du POV Head Rig sont plus immersifs et encore plus réels, tout en étant virtuels. Cool, non ?

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire