On aime : Danika Mori

Perdu dans la forêt dense et touffue des amateurs vérifiés qui postent sans relâche sur Pornhub, j’étais à la recherche d’un coin tranquille pour bivouaquer. J’étais là, ne sachant plus où donner de la bite, coincé entre la énième vidéo mal filmée d’un amateur paumé et une recherche sans issue vers de nouvelles vidéos de Krissy Lynn.

En vérité, je n’étais pas seul. Manon arpentait aussi ces sentiers en quête de nouvelles essences à coller dans son herbier sauvage. On a vu Danika Mori en même temps, tombant à la renverse de concert, époustouflés par ses capacités hors-normes aux vertus masturbatoires insolentes.

Vous ne l’apercevrez pas ailleurs fouler du pied le tapis rouge des AVN Awards, ou apparaître dans un gonzo cheap. En tout et pour tout, elle est active sous ce nom sur trois internets : sa chaîne Pornhub et ses comptes privés Twitter et Instagram. Si on ouvre les recherches à d’autres avatars, on découvre une présence encore active sur Cam4 sous DanikaRed, plus vraiment sur Chaturbate avec Kiki9lives ou sous son ancien compte Redliight17. Rien de mainstream, que de l’indé.

Danika n’opère pas seule, c’est avant tout un couple ; un pur produit indépendant conçu pour le bonheur des fappeurs-voyeurs de leur temps. Un Graal extrême sans culpabilité, certifié du Label Rouge amateur.

Arrivée il y a seulement sept mois sur Pornhub et 47 vidéos plus tard, le choc pour les simples mortels que nous sommes est très violent. Danika Mori la joue intensément et sans concession. Les tags puissants s’enchaînent avec une souplesse folle au rythme infernal du sexe gargantuesque de son mec qui bande dur et cogne fort. Elle encaisse, en redemande, met du squirt sur le feu pour affoler le jeu et repart de plus belle.

Son créneau c’est l’anal, qu’elle pratique comme d’autres font du sudoku. Tellement rodée que tout passe sans effort, du premier doigt à son poignet entier en passant par cet engin de malheur à la largeur hors du commun.

Vous verrez rarement sa tête, comme celle de son mec qui tient le plus souvent la caméra, ce couple donne dans le porn fétichiste des corps dilatés. Une mélodie en hard majeur qui met à mal la concurrence. Danika sonne vrai, borderline et grisante, pour insulter la pureté de son corps explosif.

On l’aime jusqu’à plus soif, ouvrant bien grand la bouche pour attraper ses dernières gouttes. Les yeux écarquillés comme son fondement avalant chaque seconde et chaque centimètre. Des va-et-vient à l’infini de notre vice à notre historique. Une symphonie dantesque frappée du sceau de la modernité.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap