CNN n’a pas diffusé de porno trans le soir de Thanksgiving

La chaîne de télévision américaine CNN a-t-elle diffusé une demi-heure de porno transsexuel à la place d’une émission de cuisine dans la soirée du jeudi 24 novembre ? Malgré les articles publiés par de nombreux titres états-uniens comme Mashable, Esquire et Variety que nous avons également relayés sur notre compte Facebook, la réponse est non. Toute cette affaire n’existe que parce qu’Internet pousse les rédactions à se précipiter sur les sujets croustillants ; attirer beaucoup de visiteurs implique d’être le premier sur la brèche, quitte à passer un peu vite sur la vérification des informations. C’est déjà arrivé, ça arrivera encore.

Tout a commencé avec une série de tweets d’une certaine @likearose, une habitante de Boston : “Heuuu il y a du porno sur CNN en ce moment-même” a-t-elle simplement affirmé dans la nuit du jeudi 24 novembre, captures d’écran à l’appui. Quelques heures plus tard, un porte-parole de la chaîne a confirmé le problème à la Fox et rejeté la faute sur RCN, le responsable local des diffusions par câble. Comme son bouc-émissaire a nié en bloc, CNN a fait machine arrière deux heures après sa première déclaration : “En dépit des articles de presse qui affirment le contraire, RCN nous assure qu’il n’y a pas eu d’interruption.” Malheureusement, il était déjà trop tard.

L'une des captures d'écran de @likearose

L’une des captures d’écran de @likearose

La version numérique du quotidien britannique The Independent a publié un article consacré à l’affaire avant même que CNN ne prenne la parole. Quand celui-ci a été retweeté par le Drudge Report, les reprises ont commencé à fuser ; l’International Business Time, le New York Post, le Sun se sont emparés du sujet. Tous ces papiers affirment que l’ensemble des 300 000 abonnés de RNC dans la région de Boston ont été concernés, des chiffres avalés et recrachés par des sites d’information du monde entier. En réalité, le problème n’a touché qu’un seul foyer.

Buzzfeed a réussi à contacter @likearose, qui a expliqué : “J’ai tweeté parce que je voulais savoir si quelqu’un à Boston avait le même problème. Je pense que c’était une erreur de diffusion qui n’a touché que ma maison.” Jeff Carlson, le directeur de RCN Boston, a laissé entendre qu’elle était effectivement seule dans le coup : “Nous n’avons reçu aucun autre signalement que le tweet de cette unique cliente”, a-t-il affirmé à Buzzfeed. On ne sera sans doute jamais ce qui s’est passé chez @likearose, mais quelque chose nous dit qu’il y a un amateur de transsexuels MtF et des problèmes de synchronisation entre appareils sous son toit.

rileyquinn

Aujourd’hui, @likearose a supprimé son compte Twitter, CNN se dépêtre difficilement de l’affaire et les médias tempèrent les articles qu’ils lui ont consacré, un peu honteux. Une seule personne a bénéficié de l’emballement : Riley Quinn, l’ancienne performeuse transsexuelle qui est apparue sur l’écran de @likearose. “Hé CNN merci pour le passage à l’antenne gratuit” a-t-elle tweeté vendredi 25 novembre.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire