Un an après avoir été accusé de viol, James Deen tourne toujours

“James Deen m’a plaquée au sol et m’a baisée alors que je disais non, arrête, que j’utilisais mon safeword. Je ne peux plus acquiescer et sourire quand les gens parlent de lui” : le 28 novembre dernier, ce tweet de Stoya a déclenché un scandale au cours duquel sept autres performeuses ont accusé l’acteur de les avoir agressées. L’affaire promettait de briser la carrière du chouchou des fappeuses, de le contraindre à quitter la porn valley. Il n’en a rien été, remarque le magazine en ligne Vocativ dans un article publié le 22 novembre. Un an après, James Deen a perdu quelques clients mais continue à travailler devant et derrière la caméra en toute tranquillité.

jamesdeenvocativ

Dans les 352 jours qui ont précédé l’accusation de Stoya, James Deen est apparu dans 142 films. Au cours 352 jours suivants, ce nombre est tombé à 114. Cette différence de 24% concerne avant tout les films qui ont été produits par d’autres studios que le sien : quand le scandale a éclaté, les poids lourds Kink et Evil Angel ont annoncé qu’il cessaient immédiatement de travailler avec l’acteur. Pour compenser, James Deen a produit une plus grande partie des films dans lesquels il joue. Il a aussi conservé de bonnes relations avec certains producteurs. ArchAngel Productions l’a fait apparaître dans quatre films, Sweet Sinner dans trois, Reality Junkies et Erotica dans deux. L’article de Vocativ relève que l’acteur a également été nommé 11 fois aux AVN Awards, 18 aux XBIZ Awards. Les prix de l’industrie sont toujours à sa portée. 

jamesdeenvocativ2

(Les deux films d’Evil Angel ont été tournés avant le scandale)

“James Deen reste l’un des performeurs les plus actifs et demandés de l’industrie”, note le président de XBIZ Alec Helmy dans Vocativ. Une source anonyme qui affirme connaître aussi bien l’acteur que son ancienne compagne Stoya ajoute : “Je ne sais pas si l’on peut dire que sa carrière s’est bien portée ou qu’elle s’est effondrée après les accusations. Je pense que c’est entre les deux. C’est moins qu’avant, mais c’est bien loin d’être la mort.” Comment l’expliquer ? Pour l’acteur Zak Smith, le scandale aurait eu un véritable effet si les médias n’avaient pas lâché l’affaire de peur d’être “exterminées à coups de procédures judiciaires”. Vocativ note que James Deen n’a poursuivi personne après le scandale.

lilyabeau

Si les accusations avaient abouti à des plaintes en bonne et due forme, James Deen aurait sans doute eu beaucoup plus de mal à maintenir sa carrière. Malheureusement, le système judiciaire rend la tâche trop difficile pour les victimes d’agressions sexuelles. Lily LaBeau a préféré laisser tomber : “L’industrie est comme ma famille, a-t-elle affirmé à Vocativ. Tout le monde a un oncle aux mains baladeuses qu’ils détestent et évitent à Noël. Pour moi, c’est ce qu’est James.” L’acteur l’aurait forcée à pratiquer une fellation qu’elle a jugée “trop brutale” avant de lui uriner dans la bouche, sans son consentement. On n’aurait pas regretté que cet oncle ne soit plus jamais invité.

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire