Porno Français

C’est quoi ton porn Benzaie ?

Streamer sur Twitch et Youtuber spécialiste des jeux vidéo, il est arrivé pour la première fois sur le Tag par l’intermédiaire de Manuel Ferrara. Pourtant, ceux qui connaissent ses vidéos savent bien qu’un fieffé coquin se cache derrière l’innocent personnage de Benzaie, l’homme qui nous parle de jeux vidéo sans compromission ni filtre publicitaire. Les lignes de front entre culture moderne et culture porn se brouillent souvent, voila donc l’occasion de mieux connaitre un des piliers de la scène gaming Youtube/Twitch française.

Quel est ton premier souvenir porn ?
Ouh là ça remonte, un peu trop loin d’ailleurs, CANAL + avait passé un soir un programme assez dingue : « La nuit cyber » qui traitait de toute la révolution numérique alors en marche, j’avais quoi… 8 ans ? Bref, il y avait toute la nuit des docus sur Internet, les jeux vidéo, les images de synthèse et le tout présenté par la plantureuse Cléo, présentatrice virtuelle qui déjà réveillait des choses incompréhensibles en moi.

cleo

Bien sûr je n’ai pas vu cette soirée en direct, mon grand-père nous avait enregistré tout le programme sur une énorme VHS longue durée pour mon grand-frère, plus vieux de 4 ans. Mais voilà, en toute fin de soirée, une rubrique surgit : du cyber-sexe avec un authentique film porno interactif (avec un système d’appel surtaxé pour décider de la suite d’un film vu à la première personne, le film s’intitule Cyberix et mon frère a même retrouvé le DVD !). Alors oui je n’aurais jamais dû tomber là-dessus et cela me laissait totalement de marbre, mais bon s’il y a eu une première fois, c’est bien celle-ci.

Et ton dernier ?
Consommateur quasi-quotidien, on va dire que ma dernière expérience en date c’est la réalité virtuelle, qu’on devrait plutôt qualifier de relief à 360°, car pour l’instant nous n’avons bel bien accès qu’à des vidéos filmées à la première personne. Il faut bien avouer que les sensations sont très différentes d’un POV classique, le porn n’a jamais été aussi intime qu’en VR.

Est ce que tu as un tag ou un combo de tag préféré ?
Je suis pas mal féru de gif et autres webms. Chaturbate m’a beaucoup amusé un temps.

Le personnage de Benzaie est finalement plutôt sage, voire innocent comme un enfant, comment se fait-il que cet aspect de la personnalité de Benjamin Daniel n’ait pas plus rejailli sur lui ?
Je pense que c’est justement à cause de mes penchants peu catholiques que je m’amuse le plus à jouer de l’innocence ou du coté ingénu de mon personnage par rapport à la sexualité. Dans mon film (à voir absolument, ndlr), le personnage est un pervers fraîchement dépucelé toujours en extase devant une simple paire de seins. On peut bien sentir que c’est écrit par quelqu’un de décoincé, qui aime rire de l’absurdité de nos comportements quand la perversité entre en jeu. Donc même si j’ai des personnages ingénus, ils ne sont pas asexués, je prends aussi plaisir à brouiller les pistes pour que les spectateurs ne puissent pas vraiment savoir à quoi s’en tenir. Le développeur moustachu est homo, Benzaie est bi et sortait avec une trans, sa mère ressemble à Eric Zemmour et son père était cis, pourtant il a pu assister à la cassette de sa propre naissance. Bref, je mêle pluralité et absurdité.

Ta passion c’est le jeu vidéo, c’est plutôt clair. Et donc joueur d’eroge aussi ? Avec des préférences ?
J’en ai entassé et même collectionné quelques-uns à une époque, et puis c’est devenu n’importe quoi, mon bureau était encombré d’icônes et de fichiers bizarres, certains jeux permettaient de brancher deux souris à la fois pour les caresses. Mais j’ai vraiment eu cette fièvre de l’eroge, qui m’a prise même sur des trucs préhistoriques en 256 couleurs, les scénarii étaient parfois si bien fichus que ça me suffisait. J’ai bien développé mon vocabulaire anglais grâce à eux d’ailleurs.

true-love

True Love

Je pense même être l’un des premiers vidéastes à avoir publié des chroniques sur des eroge (en anglais) avec un certain succès, au point qu’on m’ait demandé de jouer à des eroge en live dans des amphis lors de diverses conventions (tout est trouvable sur le net pour les anglophones). Quelqu’un a même traduit deux heures de live en russe sur un jeu où un chat errant se transforme en jeune fille assoiffée de « lait de mâle ». Mes grands amours de l’eroge resteront True Love & 3 Maid Story, dont je peux encore reparler avec passion, des heures à les refaire en boucle. Viper V16 avait aussi une qualité d’animation supérieure à n’importe quel hentai et j’ai pas mal gobé dessus dans mon adolescence, au point d’imprimer certains screenshots.

Imaginons qu’un jour Youtube et Twitch le permettent, tu serais cap’ de streamer ça ?
Alors oui, totalement, c’est un de mes espoirs, reprendre les émissions olé-olé, même si je dois censurer certaines choses mais Twitch et Youtube sont hyper stricts et mon public se trouve ici. C’est dommage, il y a vraiment des chef-d’oeuvres de débilité dans certains eroge, comme la série X-change où notre personnage devient une fille après un TP de chimie qui a foiré. Le lendemain dans son nouveau corps, il/elle se retrouve molesté (avec un plaisir coupable rappelons-le, c’est un jeu vidéo) dans le bus pour le lycée, pour découvrir que c’était en fait une ligne spéciale pour femmes frustrées et salary men esseulés ! Ton camarade de classe te retrouve toute souillée : « Mais t’es bête ou quoi, tu savais pas que la ligne B c’est pour les orgies ? Fallait pas arriver en retard » ! Je me souviendrai toujours des dialogues géniaux de Immoral Studies, avec le héros usant d’un cafard téléguidé pour soulever la jupe d’une fille !

xchange

Ce qui nous amène à la venue de Manuel Ferrara dans le stream de jeux vidéo. Comment arrive-t-on à devenir le « papa de stream » d’une porn star qui se lance dedans ?
J’ai connu Manuel Ferrara via des DVD produits par HPG un peu low-cost où ils se tapaient de fausses amatrices et mon frère me disait que ce gars-là serait le futur Rocco, le big boss du porno. Je retombais effectivement souvent sur lui au hasard de mes clics. Et comme j’ai déjà fait un live avec Jessie Volt, une sorte d’interview/radio libre, quand Manu s’est mis à streamer, on m’a tout de suite prévenu car mes followers me voyaient comme le « pornologue » de Twitch dans un sens (Pornologue est un terme trouvé sur le forum 18-25 ans de jeuxvideo.com, il vaut mieux rappeler la paternité de ce terme génial). Manuel était visiblement très désireux de partager sa passion du JV et sa bonne humeur – dont il déborde vraiment.

Après l’avoir simplement hébergé sur ma chaîne (mes spectateurs se retrouvaient à voir sa diffusion) il m’a remercié sans me connaitre, mais voyait que mon nom revenait souvent dans le chat. On a très vite fait connaissance et il s’est mis sérieusement au stream, je l’ai vite-fait guidé sur comment jouer à la Nintendo 64 sur son PC car il était fan de Mario Kart et voilà le reste, vous le savez, il fait un malheur sur Twitch alors qu’il découvrait encore le combo clavier-souris il y a quelques mois ! C’est un vrai bonheur d’être le bienvenu sur son stream ou son canal de discussion, et il m’a fait le plaisir de m’enregistrer un message de mon actrice préféré (Angela White) pour mon anniversaire. J’essaie par contre de rester discret quand je viens faire coucou pour laisser Manu interagir avec ses fans en priorité, plutôt que de me l’accaparer, mais si je dois bien dire une chose, c’est qu’il n’y a aucun autre arrangement que le feeling dans ces échanges, et c’est justement pour ça que je continuerai à le mettre en avant sur Twitch ou à le recevoir avec plaisir sur ma chaîne.

manuel-ferrara-cover

Dans ta dernière vidéo, tu as pu tester ses suggestions en Porn VR. L’avenir du fappeur à ton avis ?
J’ai déjà parlé des vidéos pensées pour les casques VR mais pour moi le futur de la VR et peu- être du porn se situe dans l’interactivité. Ce que j’aime avec mon HTC Vive c’est pouvoir me déplacer, manipuler, interagir, tout en profitant du relief et du champ de vision à 360°. Là j’ai pu tester Honey Select, avec un mod VR et cela donne vraiment confiance sur l’avenir du porn VR. Avoir l’air con ne me gêne absolument pas (comme sur ces images de Japonais en combinaison sexuelle là) car après tout, on a pas l’air plus malin ou digne devant son PC et tout le monde le fait.

Après je pense que beaucoup de gens continueront de fantasmer avec des vidéos classiques bien produites, tout le monde n’a pas envie de s’improviser acteur de ses propres films porno ou baisant des personnages de manga. Mais pour les aventuriers, il y a un vrai truc à découvrir, assez viscéral, avec les eroge VR. Pour les vidéos, j’attends le passage à 91 images par secondes pour me prononcer, ça parait être un détail, mais pour l’immersion, il faut savoir que même à 60 ips, l’image semble peu fluide une fois le casque sur la tête, lui rafraichi à 91hz. Mais quand les vidéos sont bien pensées, notre corps réagit plus naturellement que devant une simple vidéo « à plat ». La VR donne un vrai sens au porn en relief 3D par exemple, c’est la différence entre voir des boobs sortir de sa TV et les avoir carrément sous le nez, baisser la tête et pouvoir contempler le reste de l’action.

En France le public n’aime pas trop quand les personnes connues sortent de leur case et se lancent dans un domaine différent de celui qui a fait leur renommée. Tu en penses quoi ?
C’est un piège en effet, on est vite fiché, quand j’ai commencé à me décoincer sur mes lives, j’ai dû rappeler que je n’avais jamais eu la vocation de faire une émission pour enfant. Il est important de montrer plusieurs facettes assez tôt dans sa production, et moi-même je suis victime de ma propre mise en boite. J’ai beau avoir des envies de concepts ou d’autre formats, une petite voix dans ma tête me rappelle que sans ma série Hard Corner, je perdrais 70% de mon public. C’est la même problématique pour tout artiste indépendant, avoir un truc qui marche et se retrouver marié avec, pour le meilleur et pour le pire. Mais je n’ai clairement pas à me plaindre surtout que la beauté d’Internet c’est que les gens ont pu très vite apprendre à me connaître humainement, comprendre ainsi mes goûts, mes envies, mes projets personnels. On verra si on me suit là où je veux aller.

Et donc, bien coaché par Manuel, tu pourrais peut être te lancer dans le porn, non ?
Je n’ai pas honte de dire que j’y ai songé et y songe un peu encore quelque part. Manuel m’a dit en rigolant la première fois qu’on a parlé « J’ferai de toi une star ahah « . Bien sûr son train de vie fait rêver mais il en est là après des années de boulot, ce que je respecte beaucoup, mais c’est visiblement tout ou rien, je me vois mal concilier Youtube et le porn, à moins de faire bouger les mentalités un grand coup. Je suis sûr que vous vous attendiez à un rire gêné pour cette question, mais le porno, ça me fascine, ça m’habite (sans jeu de mot) et surtout je respecte la profession à tous les niveaux. A force d’attendre le film X de mes rêves je vais peut-être un jour le réaliser moi-même !

benzaievanadis

J’ai vu sur Twitter que benzaie allait se transformer en benzaia pour quelques dessins un peu chauds, amusant.
J’ai tout de suite eu envie de soutenir l’initiative de produire du hentai à la française, ces auteurs sont passionnés mais forcement peu visibles et mis à part. Le fait de mettre mon personnage en scène avec leurs héroïnes vient de l’éditeur, afin de toucher mon public et atteindre les 100% de financement fatidiques sur Ulule. J’ai été soulagé quand on les a atteint et c’est pour moi un grand honneur de voir le Hard Corner en pleine action dessiné par de vrais maîtres. Le changement de sexe est une idée de moi par contre, on m’a demandé si j’avais une collègue avec un bon sens de l’humour pour batifoler dans les pages et ma réponse fut « tonton arthéon » (comédien dans Noob par exemple mais aussi Streamer) en disant « Bah il a qu’à me prendre mais moi je suis en femme » j’avais déjà une pin-up gender swap que j’affichais sur mes lives. J’ai hâte d’avoir le bouquin entre les mains et pour l’anecdote, j’ai envoyé quelques photos de moi torse nu pour références, tant qu’à faire…

Sinon, question rituelle de fin d’interview, tu aurais pris quoi comme pseudo qui va bien dans le porn business ?
Au lycée, on rigolait sur le fait que je devrais m’appeler Benj-X ou BandeZaie, mais ces deux pseudos sont vraiment à chier. Benny Bite me ferait bien marrer et visiblement on peut aller loin avec un pseudo débile dans l’industrie (B Root, Coppula…). Allez, on va dire Big Ben mais c’est sûrement déjà pris.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire