Tom of Finland : des dessins homo-érotiques à la ligne de sextoys 

Dans la continuité du photographe Robert Mapplethorpe, poursuivons avec le triste anniversaire de la mort de l’icône du dessin homo-érotique, Tom of Finland. Décédé il y a 25 ans, le 7 novembre 1991, nous fêtons aujourd’hui son univers cuir-cuir-moustache.

tom-of-finland

Une enfance pleine de fantasmes

Elevé dans une petit ville de Finlande, Touko Valio Laaksonen passe son enfance entre ses parents professeurs et les ouvriers des champs. L’odeur de la forêt et de la campagne vont alimenter les carnets de croquis du jeune garçon qui passe maitre dans l’espionnage des hommes au corps musclés, huilés par la transpiration.

Et ce n’est que le début d’une longue série de fantasmes puisqu’en 1939, il part étudier à Helsinki dans une école d’art. Il fantasme sur les forces de l’ordre du pays, avant de lui même porter le costume militaire en ce début de Seconde guerre mondiale. Il réalise ses obsessions les plus profondes, entouré des hommes en uniforme dont il a toujours rêvé.

DCF 1.0

Après la guerre, il dessine pour des agences publicitaires et anime des soirées installé au piano des bars-concerts de la capitale finlandaise. Ces petits boulots lui permettent de voyager et de rencontrer la fine fleur gay des grandes villes voisines. C’est dans ce bouillonnement intellectuel et sexuel qu’il envoie en 1956 un de ses dessins érotiques, signé Tom afin de contrer la censure, au magazine américain Physique Pictorial. Dès la publication de ses premières oeuvres, le succès s’impose, véritable. Touko Valio Laaksonen devient officiellement Tom of Finland.

physicalmagazine

L’icône gay

La demande explose mais la faible rentabilité de ses dessins érotiques gay, un type de production très mal payé dans les 50’s, l’amène à se consacrer entièrement au dessin. Il se lance notamment dans la BD avec son célèbre album Kake. Reconnu dans les années 1970, il organise sa première exposition à Hambourg. Mais la véritable révélation se fait dans l’enflammé Los Angeles lors de sa seconde exposition en 1978. Il côtoie les galeries et fait la rencontre du grand Robert Mapplethorpe. Ils cultivent ensemble le même univers sadomasochiste où règne l’odeur du cuir et du cambouis.

Sa renommée est faite, il devient l’une des plus grandes figures de la culture gay à l’échelle mondiale. Malgré un début des années 1980 particulièrement florissant, c’est en parallèle le début de l’épidémie de Sida aux Etats-Unis. L’artiste perd nombre de ses amis dans ce fléau, ainsi que Veli, son amant éternel de plus de 28 ans. Cette période tragique va marquer son retour en Finlande, lui même victime d’une pathologie pulmonaire. Comme ses médicaments l’empêchent de finir les détails de ses créations, il se lance dans l’image colorée au pastel, jusqu’à sa mort.

Untitled, 1990, Tom of Finland

Untitled, 1990, Tom of Finland

The gay way of life

Inspiré par l’artiste Paul Cadmus et du bara japonais, il créé, dès les années 1950, des personnages masculins hyper-virils qui évoluent dans une atmosphère fantasmatique et fétichiste. Ses dessins sont bien plus que des « dirty drawings » : ce sont des détails, des contrastes et des fantasmes bruts qui poseront les marques d’une nouvelle communauté gay : « Je travaille dur pour m’assurer que les hommes que je dessine en train d’avoir une relation sexuelle sont fiers de faire l’amour d’une façon heureuse. » explique-t-il. Les personnages sertis de cuir dépassent aujourd’hui l‘univers fictionnel (petite pensée à Glenn Hughes des Village People). Ils représentent désormais un style de vie, une mode vestimentaire et une attitude. Du défilé de mode à la ligne de sextoys chez XR Brands, l’auteur de Kake est partout :

« Elevé en tant que père de l’art homo-érotique fétichiste, Tom of Finland a eu un impact majeur sur la culture avec ses images envoutantes de l’homme hyper-masculin » explique le responsable de la ligne chez XR Brands. L’entreprise de distribution de sextoys William Trading Co. s’est aussi emparée du mouvement pour renflouer ses stocks : « Tom of Finland Pleasure Tools est une ligne complète de jouets qui célèbrent la sexualité masculine, on y compte des plugs, des anneaux et des extendeurs péniens qui sont sains pour le corps et sans phthalate » décrit le directeur des ventes, Scott Dantis.

tomoffinlandpleasuretool

Oeuvres d’art et oeuvres masturbatoires, les oeuvres de Tom of Finland montrent aussi combien les hommes gay doivent prendre confiance dans leur sexualité. A travers ses personnages, le dessinateur nous montre des instants passionnés entre hommes, des moments de fraternité et de camaraderie. Ses figures encouragent aussi tous les types d’expérimentations afin d’amener son partenaire au bout de soi-même. Oh oui !

Untitled, XXL Series / The Saddle Thief III, 1958, Tom of Finland

Untitled, XXL Series / The Saddle Thief III, 1958, Tom of Finland

Untitled, Motorcycle Series, 1959, Tom of Finland

Untitled, Motorcycle Series, 1959, Tom of Finland

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Porno Français