Le Bon Fap

Le gouvernement suédois menace de s’en prendre au porno

La Suède a une longueur pornographique d’avance depuis longtemps. En 1971, elle est devenue le deuxième pays du monde à autoriser le X au cinéma. Dans les années 80 et 90, il n’était pas rare de voir des scènes de nudité et de sexe sur les chaînes nationales du royaume. En 2010, le gouvernement du conservateur Fredrik Reinfeldt a financé une série de courts-métrages pour adultes réalisés par des femmes.

Beatrice Ask

Beatrice Ask

Malheureusement, le nudisme décomplexé a désormais laissé place à la crispation. Il y a une dizaine de jours, un groupe de politiciens mené par la ministre de la Justice Beatrice Ask a lancé un appel au blocage de la pornographie sur Internet. Leur soif d’interdiction trouve sa motivation dans l’éternelle angoisse de l’influence du X sur la jeunesse. Depuis quelques mois, des sondages réalisés par les médias nationaux indiquent un déclin de l’activité sexuelle des Suédois et une hausse de la consommation d’images X, accusées de véhiculer une image nocive de la femme.

Interlude de mauvais goût

Interlude de mauvais goût

Pour en avoir le coeur net, le ministre de la Santé Gabriel Wikström a décidé de mener une grande enquête sur les habitudes et comportements sexuels du bon peuple de Suède. Est-il vraiment en train de perdre la flamme ? “Il est important d’enquêter à ce sujet et, si c’est bel et bien le cas, de trouver la racine du problème”, a expliqué le haut fonctionnaire dans une tribune publiée par le quotidien Dagens Nyheter en juillet dernier. Sans complexe, le porno a déjà été désigné comme l’un des principaux suspects de l’étude. 

Gabriel Wikström

Gabriel Wikström

Dans un article publié hier par le quotidien anglophone suédois The Local, M. Wikström affirme : “A l’heure actuelle, nous en savons très peu sur le porno et sur son impact sur nos attitudes sexuelles. Le gouvernement a décidé qu’une étude devait être menée, et qu’elle devait nous permettre de mesurer plus clairement dans quelle mesure le X affecte nos valeurs et nos standards, par exemple.” Les résultats de l’initiative sont attendus pour 2019. Quelque chose nous dit qu’il n’en sortira rien de bon ; la grande époque du Swedish Sin est finie depuis longtemps.  

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire