Le Bon Fap

Le salon de l’érotisme de Barcelone s’offre une pub contre l’hypocrisie

Le salon de l’érotisme de Barcelone aura lieu du 6 au 9 octobre 2016. Rien de très original, hormis le fait que la vidéo de promotion de l’évènement compte aujourd’hui quasiment 3 millions de vues, moins d’une semaine après sa sortie.

Intitulée Patria (« patrie » en espagnol, « paradis » en latin), la vidéo met le doigt sur les contradictions qui grèvent la société espagnole pour souligner la légitimité du salon de l’érotisme de Barcelone. La célèbre actrice Amarna Miller y tient le rôle principal, installée au beau milieu d’un banquet christique. Les images provocantes se succèdent et moquent l’hypocrisie du pays. Profondément politique et piquante, l’actrice y va franchement. Voici les premiers mots de la publicité conçue par l’entreprise Vimema :

« Je m’appelle Amarna Miller. Je suis une actrice porno dans un pays hypocrite où les gens qui m’insultent de ‘pute’ se font jouir avec mes videos »

Connue pour son engagement auprès du parti d’extrême-gauche Podemos, Amarna Miller déroule un véritable réquisitoire qui n’épargne personne. On passe de la corruption politique qui se cache derrière un prétendu souci de citoyenneté à l’interdiction de la prostitution malgré un afflux de clients toujours plus soutenu. La religion ainsi que la corrida sont également évoquées dans cette publicité qui prône la tolérance et le respect envers les acteurs de la vie espagnole.

salondelerotisme

« Un pays qui aime la vie, mais qui tue au nom de l’art »

En crise depuis 2008, l’Espagne tente tant bien que mal de se sortir de la dette européenne de laquelle elle dépend. Malgré le renouveau économique progressif, le chômage reste particulièrement élevé et le PIB tend difficilement à atteindre les sommets de 2008. En guerre contre l’austérité économique prônée par le gouvernement espagnol, Pablo Iglesias et Inigo Erregon, les deux principales figures de Podemos, ont tenu à apporter leur soutien à Amarna Miller.

 

De quoi finir la cène avec un message d’espoir : « Oui, nous vivons dans un pays affreusement hypocrite mais certains d’entre nous ne lâchent rien. »

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire