Camgasm : Chaturbate se rhabille « pour votre plaisir »

Le 12 septembre, Chaturbate annonçait sur son blog l’arrivée d’un site cousin « pour votre plaisir » : Camgasm, basé sur le même modèle technique. Il propose des shows webcam classiques, à une (importante) différence près : on demande expressément aux modèles de ne jamais se dévêtir. De la webcam porno sans nudité ? Contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce n’est pas si surprenant.

La reconquête du show privé

camgasm-show

Pour le moment, c’est pas trop le feu

Le site a annoncé la couleur dès son arrivée : la nudité n’est pas tolérée. La limite maximum acceptable est le string, même les cache-tétons sont refusés. Impossible d’esquiver en se cachant avec les mains, c’est également interdit. La raison de cette règle est donnée sur leur blog : « Nous encourageons les modèles et les fans qui souhaitent tenter une expérience plus privée à visiter camgasm.com ». Le site chercherait donc à marcher sur les plates-bandes de son concurrent : Live Jasmin, le leader du show webcam privé. Sur la homepage de LiveJasmin en effet, les modèles doivent obligatoirement rester habillés. Pour en voir plus, il faut payer et passer en privé.

camgasm-homepage

Une autre fonctionnalité déjà en place chez des sites concurrents comme My Free Cams, a été implémentée sur Camgasm : le camscore. Il s’agit d’un système de notation et de classement des rooms. Contrairement à ce dernier, les modèles doivent décider elles-mêmes de leur camscore de départ. Plus on choisit un camscore élévé, plus la room sera bien positionnée sur le page d’accueil, et logiquement recevra plus de visiteurs.

Mais attention il y a un piège : demander un camscore haut implique de renoncer à une partie de ses gains car il est lié au taux d’encaissement des tokens pour les modèles. Concrètement, plus on veut se positionner haut, moins les tokens valent d’argent pour le modèle (bien que leur prix ne varie pas à l’achat pour les spectateurs). Ensuite, le camscore est censé évoluer en fonction du nombre de tokens reçus par le modèle pendant les shows.

Faire du ménage sur Chaturbate

Avec l’arrivée de cette nouvelle plateforme, certaines modèles espèrent le départ des nombreuses camgirls qui usent et abusent du OhMiBod, afin de revenir à des shows plus actifs et plus variés. On vous en avait parlé il y a quelque temps, la folie du OhMiBod est toujours là et elle ne s’est pas calmée. Il est habituel de voir des modèles faire des shows que d’aucuns pourraient trouver monotones : assises, avec le jouet en place dans la culotte, elles attendent le token et gémissent (de façon quelque peu exagérée pour certaines) à la moindre petite vibration provoquée par les spectateurs.

Ce type de shows est omniprésent et accapare le trafic d’autres modèles qui sont un peu plus inventives et se donnent entièrement pendant les live. Or, il est assez évident que ce type de jouet est idéal dans un show orienté teasing : on peut tout à fait le porter tout habillée sans que cela gêne le plaisir du spectateur. Sans surprise, les premières rooms ouvertes sur Camgasm sont déjà en majorité des rooms OhMiBod, ou Lovense (un jouet similaire qui réagit aux tokens, mais qui lui se place dans le vagin et non dans la culotte).

Un pied dans le mainstream

Si on pousse la réflexion un peu plus loin, on peut aussi envisager Camgasm comme une façon de tester le marché du streaming « soft », en gardant un pied dans le sexe, qui est quand même le cœur de métier de Chaturbate. Mais si on demande aux modèles de se rhabiller, il ne serait pas surprenant qu’arrive dans le futur une plateforme ou non seulement il faudra être vêtu, mais où il serait interdit de parler de sexe. On arriverait alors à quelque chose de très ressemblant à YouNow ou YouTube Live mais avec un système de paiement intégré.

Il serait alors possible de streamer son art, son karaoké, ses états d’âmes ou ses plateaux de sushis (comme sur Chaturbate finalement, je parle d’expérience) contre des tokens. Le futur de la cam qui nous apparaissait pourtant comme l’avenir du porn pourrait peut-être s’avérer bien plus mainstream que prévu.

3 commentaires Voir les commentaires

  • faut être honnete ce site et pour les studios…

    • oui et non, le live privé est pour tout le monde. Après c’est sans doute une main tendue vers les studios qui n’ont jamais été très présents sur chaturbate (à part ceux en Amérique du sud).

  • Ça me fait grandement penser à ce que j’ai lu dans les webtoons sud-coréens où des lycéennes/lycéens font des cam show dont le principal intérêt est leur propre personne et non les activités diverses qu’ils/elles font sauf certains show plus spéciaux, ça à l’air d’être très à la mode en Asie ce genre de stream où l’on trouve tout et n’importe quoi (récemment j’ai vu un stream chinois de combats d’insects/animaux).

Laisser un commentaire