L’histoire du MacChicken devenu Fleshlight

Il y a deux jours, un audacieux internaute a tweeté une vidéo d’une vingtaine de secondes dans laquelle il se masturbe à l’aide d’un McChicken : son membre enduit de mayonnaise frétille entre les buns, les allers-retours sont francs, l’emballage du pauvre burger bombardé sextoy gît en arrière plan. Si ces images représentent une teub dans une situation apparemment inédite, elles n’ont rien de bien choquant. A en croire ses mouvements de hanche de plus en plus volontaires, notre héros passe même un bon moment. C’est peut-être parce qu’il met un tel coeur à l’ouvrage que son oeuvre est devenue virale : peu de temps après la publication de la vidéo, le terme “McChicken” a fait son entrée dans les tendances de Twitter.

Dans bon nombre de cas, #McChicken a été utilisé par des twittos qui décrivaient leur réaction face à la vidéo. L’exercice est une figure classique pour internaute rigolo : quelques mots pour exprimer sa surprise ou sa résignation face à l’affreux internet, une image de Bob l’éponge ou de Terio en illustration et le tour est joué. L’histoire du McChicken a également trouvé son public sur YouTube. Les membres du site de streaming de Google ont uploadé en masse des vidéos de réactions plus ou moins authentiques et des parodies plus ou moins drôles. Sur Facebook, le programme qui repère et promeut les actualités susceptibles de plaire aux internautes a été séduit par un article traitant de l’affaire – si l’équipe chargée de gérer le programme en question ne s’était pas fait virer, ça ne serait sans doute pas arrivé. Quant à Twitter, il a fait disparaître les images originales et le compte de leur auteur.

L’affaire du McChicken est tout sauf originale. Par le passé, internet a rendus célèbres bien des baiseurs d’aliments. En 2014, @VERSACEPOPTARTS est devenu une star en mettant son zizi dans une boîte de Poptarts puis dans un Hot Pocket tout juste sorti du micro-ondes. Les concombres, les bananes et beaucoup d’autres végétaux pas toujours si phalliques font régulièrement office de sextoys dans le porn solo. Le côté shocker à base d’aliment industriel de la vidéo du McChicken nous a même rappelé Cake Fart, une vidéo dans laquelle une jeune femme pète allègrement sur un gâteau. Si nous sommes heureux de constater que le web grand public est toujours aussi fasciné par le food play, de nombreuses questions demeurent : qui est l’auteur de la vidéo originale ? Qu’espérait-il accomplir en la diffusant sur Twitter ? Tout ceci est-il une publicité osée pour McDonald’s ? Sans doute pas. En tout cas, nos futurs McChicken n’auront plus le même sens. 

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Porno Français