Porno Français

BuzzFeed fait les affaires du fabricant de sextoys Doc Johnson

Le 21 juillet dernier, la version américaine de BuzzFeed Video a révélé un petit reportage consacré à la fabrication des sextoys, How Sex Toys Are Made. Grâce à lui, les internautes ont pu découvrir ce qui se tramait dans les usines du fameux Doc Johnson, de la création du prototype à l’expédition des produits manufacturés aux consommateurs. Sur Facebook, la vidéo de deux minutes à été vue plus de trois millions de fois et partagée par près de 9 000 personnes ; sur YouTube, près de 700 000 visionnages ont été enregistrés. Un petit carton pour BuzzFeed et pour Doc Johnson.

“Nous pensons que le portrait que nous a consacré BuzzFeed a fait un boulot fantastique, a expliqué le directeur de l’exploitation de Doc Johnson, Chad Braveman, au magazine professionnel AVN. Il a montré le travail que nous mettons dans nos produits à nos clients et à nos fans.” Le vice-président de la division ventes et marketing du fabricant, Scott Walkins, s’est lui aussi réjoui du succès de la vidéo : “La nature virale (de BuzzFeed) permet au reportage de se propager sur des plate-formes inexploitées qui, en général, ne permettent pas aux consommateurs de voir ce qui se trame dans l’industrie, a-t-il expliqué. C’est une excellente publicité pour Doc Johnson.”

docjohnson

Chad Braveman, COO de Doc Johsnon

Pour l’industrie, chaque orteil trempé dans le grand bassin du mainstream est une bénédiction. D’ordinaire, celui-ci est plutôt hostile aux histoires de fesses. Facebook interdit aux professionnels des produits pour adulte d’utiliser ses services à des fins promotionnelles, Amazon planque les sextoys sous le tapis. Pour beaucoup de spécialistes du marketing employés par l’industrie, le défi consiste à contourner ces limitations pour gratter un peu de visibilité. PornHub y arrive très bien grâce à ses statistiques joliment mises en forme et à ses vannes bien placées. On doute que Doc Johnson arrive à son niveau de couverture à l’aide de BuzzFeed, mais c’est toujours ça de pris.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire