Le Bon Fap

Comment profiter du Brexit selon Pornhub

Depuis que 51,9% des Anglais se sont prononcés en faveur du Brexit le 23 juin dernier, il est de bon ton d’épingler les défenseurs d’une sortie de l’Union européenne. On ne peut pas dire qu’ils ne l’ont pas cherché ; Nigel Farage, le leader du parti d’extrême droite UKIP, est revenu sur l’une des plus grandes promesses de la campagne du “Leave”. En annonçant qu’il ne serait pas candidat à la succession de David Cameron ce jeudi 29 juin, l’ancien maire de Londres et éminent partisan de la séparation Boris Johnson a lui aussi sonné sa propre curée. Avant d’opérer sa honteuse retraite, le conservateur faisait déjà l’objet de moqueries sur sa coiffure ou son style hétérodoxe, souvent perçus comme des signes ostentatoires de stupidité. C’est d’ailleurs sur cette corde qu’a choisi de jouer Pornhub pour balancer l’une des meilleures vannes post-Brexit.

“DUMB BRITISH BLONDE FUCKS 15 MILLION PEOPLE AT ONCE”, “UN BRITANNIQUE BLOND DEBILE BAISE 15 MILLIONS DE PERSONNES EN MÊME TEMPS” : c’est sous ce titre que les images du discours victorieux de Boris Johnson après l’annonce des résultats ont été uploadées sur Pornhub le 25 juin dernier. La blague du décalage entre un titre porno conforme aux canons du genre et des images tout sauf explicites est récurrente sur les tubes. Quand une équipe sportive essuie une défaite sévère, par exemple, les internautes s’amusent bien ; après la cruelle demi-finale du mondial 2014, les uploads type “Young Brazilians get fucked by entire German Soccer Team” ont fleuri sur Pornhub. Ces derniers temps, c’est plutôt le 7-0 du Chili contre le Mexique qui excite les rigolos.  

Pendant quelques jours, presque personne n’a relevé l’existence de DUMB BRITISH BLONDE FUCKS 15 MILLION PEOPLE AT ONCE. Et puis, hier, le compte Twitter de Pornhub a diffusé une capture d’écran de la vidéo et de son titre. Trois mille retweets, bourrasque médiatique avec reprise par Esquire, Dazed, Mic, le Dailymail, Gizmodo, Vocativ, BFM et Libération, hilarité générale, quelle excellente vanne. Une poignée de titres anglophones et francophones – notamment le Huffington Post, RTBF et Mashable – ont laissé entendre que son auteur était sans doute un simple “internaute”, peut-être un “électeur en colère”, en tout cas un anonyme. Connaissant le talent de Pornhub pour les coups marketing bien vus, nous sommes plutôt sûrs que c’est l’équipe de communication du tube qui a tout imaginé. Après tout, il aurait été dommage de rater une telle occasion de gratter de la visibilité médiatique.

Nigel Farage

Nigel Farage

Pour se rendre visible et maintenir sa position de leader du porn en profitant de la hype autour du Brexit, Pornhub n’a eu qu’à tenir le même discours que les sites d’information et de divertissement mainstream qui écharpent les partisans du Leave. En se glissant dans la meute tout en assumant pleinement sa qualité de tube porno, il a formulé une blague à la fois consensuelle et décalée, SFW et NSFW ; l’idéal pour s’assurer une belle reprise dans les médias. Tout le talent de l’équipe de communication de Pornhub tient en une formule : ne pas baisser la tête en faisant la même chose que le reste du monde, qu’il s’agisse de déclarations politiques ou de campagnes de philanthropie. Grâce à l’image “rigolote” du porno, ces initiatives bien tournées mais finalement très ordinaires trouveront toujours leur chemin jusqu’aux titres grand public.

Au final, ce n’est pas si mal. Tout le monde gagne dans l’histoire. Branding pour Pornhub, contenu viral et trafic pour les médias mainstream. Merci le Brexit et la politique en général ! Il y a quelques semaines, le tube s’était déjà arrogé une reprise confortable en diffusant un film parodiant Donald Trump. N‘imaginez pas que tout ça soit sérieux : ce n’est qu’un exercice très habile de communication en ligne.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire