Le Bon Fap

Kimbo, sa vie, la baston et le porn

Il y’a des montagnes qui s’affaissent avec le temps, pour finalement disparaître à jamais : la Montagne d’argent en Bolivie, le Mont sec dans la chaîne de Belledone dans le sud de la France et Kimbo, le légendaire combattant passé de la rue aux championnats MMA, disparu le 6 juin à l’âge de 42 ans.

Avant de devenir une tête connue dans le monde du MMA, Kimbo se livrait à des bastons de rues pour quelques billets, filmées à la va-vite et relayées par des sites disparus à ce jour comme Money Talk TV ou des plateformes encore balbutiantes telles que Youtube. Il faudra attendre l’annonce de son décès pour qu’internet fasse son travail en faisant émerger une rumeur venant d’un article de 2008 du site ESPN. Le journaliste Dan Le Batard y expliquait que la toute première vidéo de Kimbo avait été postée sur un site porno.

Une rumeur qui pour une fois s’avère véritable, puisque c’est le site pornographique Sublime Directory qui aurait produit et mis en ligne la plupart des vidéos où Kimbo se livrait à de violents combats de rue. La vidéo en question aurait accumulé plus de 2 millions de vues en quelques jours à l’heure où, on le rappelle, les buzz et autres vidéos virales n’étaient pas aussi fréquents, voire n’existaient pas encore. Il s’agit d’une vidéo où l’on voit le combattant de rue éclater la tronche d’un jeune homme présenté comme « la terreur du quartier ». Le pauvre gars finit K-O en moins d’une minute – plus qu’une habitude chez Kimbo, une passion –  et repart avec un oeil qui semble s’être retourné dans son orbite.

kimborealitykings

Kimbo entouré de quelques filles de chez Reality Kings

Ce n’est d’ailleurs pas le seul lien de Slice avec le porn. Le combattant a également été garde du corps pour Reality Kings lors des AVN Awards de 2008. Ayant fait lourde impression au stand du studio pendant l’évènement, la firme pour adulte décide alors de le sponsoriser pour ses prochains matchs, à l’occasion desquels il devait notamment porter les insignes RK sur son short. Les chaînes de télévision CBS et Elite XC censées diffuser les matchs ont conjointement décidé dans les derniers instants de ne pas diffuser le logo lors du direct de mai 2008.

Après avoir bercé nos fins d’après-midi entre potes sur Youtube une fois le lycée terminé, « L’homme le plus dangereux du monde », comme l’appelaient les internautes, nous a quitté à l’âge de 42 ans le 6 juin dernier. Les circonstances de sa mort n’ont pas encore été révélées. Il avait été contrôlé positif aux stéroïdes lors de son dernier combat.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire