La revue Distortion vous ouvre le ventre

Le ventre ; fait-on partie du corps plus sujette aux critiques ? On le veut plat, tonique, esthétique et rien de plus. Tant pis pour ses propriétés fascinantes – l’abdomen humain dispose de son propre “cerveau” – et son incroyable profondeur symbolique. Heureusement, Distorsion s’est mis en tête de réparer cette injustice : pour son troisième volume, la revue crowdfundée de Rurik Sallé entend plonger ses 144 pages dans nos entrailles. “Creuser l’inconnu, défricher le connu, montrer l’inmontrable, exploser de couleurs, de culture, de création”, telles sont les missions que s’est attribué le mook pour sa laparotomie maison. On n’aurait pas idée de refuser une telle intervention : dans son premier numéro consacré au sexe comme dans sa seconde édition branchée provocation, Distortion a prouvé qu’il savait disséquer les sujets les plus sensibles. 

distorsion

Sur la page de la campagne Ulule grâce à laquelle l’équipe de Distorsion espère financer sa troisième sortie, tout le sommaire de cette édition spéciale ventre est détaillé : des articles consacrés au seppuku, à la torture des entrailles à travers les âges, à la nourriture dans les films asiatiques, des rencontres avec un chef cuisinier spécialiste du fugu et une webcameuse productrice de vidéos scatophiles, une grande enquête sur le fétichisme de la nourriture et beaucoup, beaucoup d’autres choses. Pour paraître, Distortion Ventre doit récolter 300 préventes. A 19 jours de la fin de la campagne, il en a déjà décroché 149. La première contrepartie, un exemplaire de la revue, est facturée 15€. Ceux qui souhaitent donner plus pourront repartir avec un sac, un tee-shirt ou un sweat en prime.

On vous épargne un jeu de mot viscéral pour la conclusion, soyez généreux ! 

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap