A la recherche du trésor parfait

Parmi les rêves universels, de ceux que l’on a tous eu dans notre jeunesse, celui de découvrir un jour un trésor fait partie des plus courants. Il fait partie du réel, du possible. Voler comme un oiseau, arrêter le temps ou encore se rendre invisible pour mater les garçons à poil, tout le monde en a rêvé aussi. Mais même les plus crédules ont perdu espoir rapidement. La chasse au trésor, elle, reste toujours vivace dans l’esprit, quelque soit le lieu, l’âge ou la condition. Évidemment, de nos jours, les chances de trouver un galion ou une cité d’or (Esteban, Zia, Tao…) sont bien plus minces. Ce n’est pas si grave, car la véritable valeur d’un trésor n’est pas sa valeur pécuniaire mais celle que l’on lui accorde.

En fait, il n’y a pas besoin d’aller bien loin pour trouver le frisson de l’interdit et la promesse de richesses cachées. Souvenez-vous de vos jeunes années, celles où un simple tiroir fermé à double tour suffisait à vous rendre fou de curiosité. Oui, celui dont la clé se trouvait en haut de l’armoire. Vous y êtes ? Et là, est-ce que vous commencez à comprendre le rapport avec le Tag Parfait ? C’est dans ce vieux tiroir grinçant que j’ai trouvé le premier trésor dont je me souviens. J’en ai peut être découvert d’autres avant mais je les ai oubliés. Celui-la est resté gravé dans ma mémoire : une bande dessinée porno du chaperon rouge. Un big bang dans ma tête de pré-ado.

Des récompenses à la hauteur des risques encourus, la formule est simple et efficace. Braver l’interdit parental, risquer de se faire attraper ou dénoncer par la fratrie, être puni ou pire, tomber sur les photos de Papa et Maman en vacances à la Fistinière. Et oui, comme pour une vraie chasse au trésor, on ne sait pas sur quoi on peut tomber. Afin de confirmer (presque) scientifiquement cette théorie, voici les résultats de la première étude (je crois) sur ce thème. Une exclusivité Oldchap/LeTagParfait menée sur un échantillon anonyme et non représentatif de 100 personnes.

Q1Capture

Le premier constat est que vous étiez effectivement des sacrés petits curieux. La soif de trésor a été plus forte que la peur, la nature humaine dans toute sa splendeur. Ne jetons pas la pierre pour autant à ceux qui n’ont pas osé avant de connaître leurs raisons.

Q2Capture

La tendance est nette vers un choix délibéré de ne pas connaître le contenu des tiroirs interdits, cela se respecte. On ne reprochera pas non plus aux enfants sages d’avoir écouté leurs parents.

Q3Capture

Nous rentrons maintenant dans le vif du sujet, chers pornographes en culotte courte : les résultats de vos recherches. Avec près de 60% de présence de contenu adulte, nous pouvons considérer ces expéditions comme réussies. Ayons tout de même une pensée pour les 40% de déçus, les Indiana malchanceux qui ont risqué une privation de télé et de sorties pour un tas de vieilles factures et lettres poussiéreuses.

Q4Capture

60% de contenu adulte mais pour quelles réactions lors de la découverte ? Futurs lecteurs du Tag Parfait, oui mais, à l’époque, seulement des enfants et adolescents. Soyons rassurés, personne ne fut choqué parmi les sondés et un seul était déjà blasé, Gonzo sûrement. Une égalité presque parfaite entre les deux dernières catégories, voila qui est intéressant. Interloqués mais intéressés, voila ceux qui viennent tout juste de découvrir l’entrée secrète vers le monde des adultes. Encore circonspects devant ce nouvel univers, leur goût de l’aventure prendra bientôt le dessus. Les autres ne sont même pas posé de questions. Savaient-ils déjà ce qu’ils cherchaient ? En tout cas, ils sont bien contents de l’avoir trouvé.

Alors évidemment nous parlons d’un temps avant Internet, où un simple magazine sorti à la récré faisait de vous un contrebandier de l’espace. De nos jours, il n’y a plus vraiment de raison d’avoir du porn sous forme physique à la maison. Sommes-nous donc partis pour laisser aux générations futures une simple liste de liens avec éventuellement login et mot de passe ? C’est tout de suite moins attrayant comme trésor caché au fond d’un tiroir virtuel.

A priori, pas tout de suite – heureusement pour eux, vus les résultats à cette question. Il reste encore quelques dinosaures avec du matériel dans les placards.

La perspective de voir leur progéniture tomber dessus ne semble d’ailleurs pas perturber la grande majorité de ces traditionalistes avec une presque égalité entre indifférence et amusement. Malgré la preuve que l’expérience ne fut pas traumatisante, un tiers des sondés est tout de même angoissé à l’idée de voir leur cachette découverte. Sont ils juste des parents inquiets ou bien ont-ils tenu compte du fait que leurs enfants vont aussi tomber sur leurs sex-toys ? mmmh ?

En tout cas il n’est pas trop tard pour bien préparer le moment fatidique où votre autorité et les verrous ne suffiront plus à contenir leur curiosité. Remplissez vos placards de beaux ouvrages et de films de qualité, vous en profiterez maintenant et eux vous remercieront plus tard.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Porno Français