Le Bon Fap

MPREG : le fétichisme des hommes enceints

Le corps humain est une vaste zone érogène. Selon les individus, chaque centimètre carré de peau est susceptible d’engendrer excitation et plaisir. Même les zones les plus mal-aimées de notre anatomie ont leur fans ; après tout, l’axilisme existe, le fétichisme des pieds aussi. Dès lors, pourquoi oublie-t-on aussi souvent le ventre quand on dresse la liste des coins qu’on aime se faire tripoter ? Il n’y en a que pour la nuque et l’intérieur des cuisses. C’est d’autant plus étonnant qu’une évaluation des zones érogènes réalisée en 2007 par un doctorant de l’EPHE a montré que les Français trouvaient leur abdomen plus excitant que leurs fesses.

Heureusement, tout le monde n’est pas indifférent à l’idée du bidon comme périmètre de plaisir. Certains appellent à son exploration gentillette, d’autres l’utilisent comme véritable base à fétichismes. Quelques pornographes en ont même fait leur spécialité. Dans un article publié le 25 avril dernier, la version américaine de Vice nous fait découvrir l’un de ces studios branchés bedaine, Film 911. Depuis qu’il a vu le jour il y a trois ans, Film 911 propose des vidéos dans lesquelles des hommes utilisent leur ventre pour exciter leur public. La catégorie “Gut punch” déborde de lascars musclés qui reçoivent des coups de poings dans les abdominaux. Dans “Belly Button + Muscle Worship”, des types se font lécher l’intérieur du nombril, entre autres.

inflation

La catégorie la plus remarquable de Film 911 est sans doute “MPREG”, “Male Pregnancy”. Des acteurs y gonflent leur ventre pour simuler une grossesse. Certains passent des échographies, d’autres poussent la performance jusqu’à l’accouchement. “Quelqu’un, quelque part, se masturbe devant cette vidéo”, rappelle judicieusement Vice. Le studio propose aussi du “vore”, le fétichisme de ceux qui ressentent une excitation sexuelle à l’idée d’être mangés, et des vidéos qui simulent des réanimations cardio-respiratoires. Jay, le patron de Film 911, explique que ces vidéos attirent car elle reposent sur la domination : “Le vore ne parle pas de cannibalisme mais d’avaler quelqu’un tout entier, ce qui est une manière de les dominer. Le truc autour de la grossesse est différent mais je pense que la catégorie “Réanimation” et les coups de poings au ventre reposent aussi sur cet élément.”

Film 911 est loin d’être seul dans son domaine. L’alvinolagnie, comme on l’appelle quand on aime être pointu, est plutôt populaire. Sur le site de vente de vidéos fétichistes Clips4sale, la catégorie “Belly Fetish” compte plus de 100 000 entrées. Parce que ce fétichisme pas si particulier a l’avantage de pouvoir être mis en scène sans images explicites, il abonde aussi sur YouTube. Quant au vore, les amateurs de porno en 2D le connaissent déjà de longue date. Reste la MPREG. Grâce à leur caractère exotique et à leur étonnante notoriété auprès des créateurs de fanfictions, les hommes enceints se sont frayés un chemin jusqu’à BuzzFeed en 2014. The New Inquiry leur a même consacré un article. Les fétichismes du ventre ne sont pas vraiment une nouveauté. 

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire