Les porn stars russes victimes de la reconnaissance faciale

FindFace est un service d’origine russe qui fait appel à la reconnaissance faciale pour relier des photographies d’inconnus à des profils sur les réseaux sociaux. En la dévoilant en février dernier, son équipe de développement a affirmé qu’il permettrait à ses utilisateurs de se faire de nouveaux amis. Leur invention a vite attiré l’attention du public et des médias, notamment grâce à l’histoire d’Andrei Mima. Le service de reconnaissance faciale a permis à ce développeur de retrouver la trace de deux jeunes femmes qu’il avait photographiées dans les rues de Saint Pétersbourg, six ans plus tôt.

Pas besoin d’être un spécialiste du web pour comprendre que FindFace pose problème. Pour le prouver, l’artiste Egor Tsetkov a photographié des utilisateurs du métro de Saint Pétersbourg et les a reliés à leur profil Vkontakte à l’aide de FindFace. “Les gens sont en train de perdre la liberté de faire quelque chose en public en étant sûr que personne ne le saura, a expliqué Tsetkov au site apparat.cc. C’est assez inquiétant.” A RuNet Echo, il a affirmé : “En théorie, ce service pourrait être utilisé par un tueur en série ou un collecteur à la recherche d’un mauvais payeur.”

findface

Le photographe pensait bien faire. Mais trois jours après que son expérience a attiré l’attention des médias, FindFace a été pris d’assaut par une horde surgie d’un simili-4chan russophone baptisé Dvach. Ces internautes ont utilisé le service de reconnaissance faciale pour retrouver des actrices porno sur les réseaux sociaux et les harceler. Certains sont allés jusqu’à contacter les familles et amis des performeuses visées pour leur envoyer des photographies. Les victimes ne sont pas toujours des professionnelles du X, ni même des Russes : Dvach a également harcelé des étudiantes américaines.

Les responsables de cette opération violemment misogyne ont affirmé qu’ils étaient motivés par un sentiment “d’outrage moral” vis-à-vis de la pornographie. Le fondateur de FindFace ne s’est pas montré très alarmé : dans une interview pour le magazine en ligne TJournal, Maxim Perlin a affirmé qu’il ne pouvait rien faire pour éviter le harcèlement. Il a néanmoins expliqué son entreprise “faisait tout ce qui est en son pouvoir pour protéger les utilisateurs de Vkontakte contre des actes malveillants.” Le réseau social s’est également mobilisé contre les sbires de Dvach en fermant tous les forums liés à leur campagne haineuse.

L’Internet est encore loin d’être sûr pour les femmes – et tout particulièrement pour les actrices porno.

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire