L’avenir radieux des sextoys et de leurs amis

Il y a environ deux semaines, le cabinet d’études de marché Technavio a révélé ses conclusions quant à l’avenir des produits destinés au bien-être sexuel. Si ses analystes ont calculé juste, “les sextoys, les contraceptifs, les lubrifiants, la lingerie exotique et les tests de grossesse” sont promis à un bel avenir. D’après la société britannique, le secteur va connaître un taux de croissance annuel de 7,07% entre l’année en cours et 2020 (sans préciser la taille du marché). Si l’on se fie aux estimations du FMI, ce marché jadis dominé par les infréquentables sex-shops va donc croître presque deux fois plus rapidement que le PIB mondial en 2016.

Pour justifier son optimisme, Technavio invoque plusieurs nouvelles tendances. Les consommateurs seraient de plus en plus à même d’expérimenter de nouvelles pratiques sexuelles, encouragés par leur exposition grandissante “à Internet, à des émissions et à des fictions à caractère érotique”. Le souci croissant du public pour le sexe sans risque le pousserait également à se montrer plus “compréhensif” vis-à-vis du marché du bien-être sexuel. Enfin, “des changement dans les pressions sociales et les positions morales” auraient modifié son image auprès des consommateurs.

sex-toys-1900x700_c

Technavio affirme que l’innovation est l’autre clé de la future croissance du marché du bien-être sexuel. A en croire le cabinet d’études, la nouvelle popularité des imprimantes 3D permet aux fabricants de sextoys de se défaire des “formes crues et des images indécentes” qui leur sont associées en créant des produits qui mêlent “design unique et fonctionnalités avancées. Les jouets pour adultes amateurs de quantified self, l’impression en relief de sextoys prêts à l’emploi : “Grâce aux canaux numériques qui font la promotion de ces produits, les perspectives de croissance du marché (…) seront positives dans la période pronostiquée”, assure l’étude.

L’avenir dira si Technavio a vu juste, mais l’intérêt du public pour le bien-être sexuel sophistiqué semble bel et bien débordant. Il y a deux jours, le fabricant PicoBong a lancé une campagne de crowdfunding dans l’espoir de récolter les fonds nécessaires au développement d’une application qui permettra de contrôler ses sextoys à distance. L’objectif de 10 000$ a été atteint en moins de 24 heures. Les soutiens ont tout de même continué à affluer : à un mois de la fin de la campagne, 25 000$ ont déjà été promis à PicoBong.

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire