Le Bon Fap

Cuckold et hoverboard, quand le porn va trop loin

Ce lundi avait assez mal commencé. Rien dans la veille, rien dans la tête et une envie infernale de pioncer après avoir ingurgité une grosse pizza. Y’a des jours comme ça où on préférait être débordé que de chercher sans motivation l’inspiration. Sans trop de conviction, je regardais donc des scènes de cul avec de l’hoverboard, ce segway cool mais déjà ringard qu’on voit dans des clips de rap.

Le porno qui s’en bat les couilles du moment qu’il y a du clic au bout n’a pas trop tardé à se l’approprier, malheureusement plus pour le lol que pour le fap. On trouve déjà des scènes avec cet engin de malheur chez Bangbros et Brazzers qui font la joie des giffeurs sur Tumblr et Reddit. Globalement c’est sans intérêt, si ce n’est d’alimenter le grand flux d’Internet.

hoverboard-dicking

Je cherchais donc de quoi alimenter un article sur les liens entre cette machine à roulette et l’industrie puis je suis tombé dans un trou dans le cyber-espace. Une chute interminable dans le néant des scénarios porn. Le site Cum Eating Cuckolds qui propose du cuckold à la sauce domination bisexuelle a eu la « brillante » idée de faire intervenir un mari cocu qui participe à son humiliation les deux pieds sur un hoverboard à 700 dollars.

Je n’ai rien contre ces tags, le bon fappeur de la semaine dernière en est la preuve, mais l’histoire d’un mari boloss qui se fait bolosser avec un casque sur la tête, un hoverboard et une demi-molle entre les jambes, c’est vraiment trop pour moi. Je plains ceux qui s’y reconnaitront, personne ne mérite de subir ce porno. Personne. Voici un mauvais fappeur d’or et de platine.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire