Zootopia : le nouveau Disney déchaîne les furries

Les studios Disney ont toujours aimé les funny animals. Ces animaux aux caractéristiques humaines – bipèdes, habillés, doués de parole, etc – sont au centre des productions du géant de l’animation depuis sa naissance au début des années 20. En 1923, sa série de courts-métrages Alice Comedies flanquait déjà une fillette bien réelle d’un chat anthropoïde appelé Julius ; quatre ans plus tard, les aventures burlesques d’Oswald le lapin chanceux faisaient un carton de New York à Los Angeles. Après eux vinrent Mickey, Donald, Dumbo, Mufasa, Bambi…

Du muet au parlant, du noir et blanc à la couleur, de la 2D aux images de synthèse, les funny animals ont survécu à tous les grands bouleversements de l’industrie cinématographique sous la houlette de Disney. Tant et si bien qu’aujourd’hui, à bientôt cent ans, les célèbres studios misent toujours sur eux. Leur prochain film d’animation, Zootopia, raconte l’histoire d’une lapine qui débute sa carrière de policière dans une ville peuplée d’animaux anthropomorphes. Le long-métrage ne doit sortir qu’en février prochain, mais il s’est déjà attiré une horde de fans un peu particuliers : les furries.

Zootopia, nouvelle came de la communauté furry

Les furries sont des amateurs hardcore d’animaux aux caractéristiques humaines. Certains se contentent de collectionner leurs représentations, d’autres vont jusqu’à enfiler des costumes à leur image. Le truc, c’est qu’une partie de la communauté furry aime aussi les dessins pornographiques d’animaux anthropomorphes. Dans leur vocabulaire, ces illustrations sont désignées par le terme “yiff”. Et chez les kiffeurs de yiff, les personnages de Zootopia font un carton depuis la sortie du premier trailer.

C’était à prévoir : premiers de longue date sur la Rule 34, les yiffeurs font feu de tous les personnages qui ressemblent de près ou de loin à un animal. La lapine de Zootopia et le renard qui lui sert d’équipier ne pouvaient qu’y passer, tout comme les gros tigres en slip argenté de la bande-annonce. Un foisonnement d’illustrations pornographiques qui n’est pas du goût de tout le monde au sein de la communauté furry.

Du bon yiff pour les yiffeurs

zootopiayiff

Il y a deux mois, un internaute anonyme a lancé une pétition intitulée Please Stop Making Zootopia Porn sur change.org. D’après lui, ceux qui produisent du yiff basé sur le film d’animation gâchent la seule chance de la communauté furry d’apparaître fréquentable aux yeux du monde. A cause d’eux, “les gens vont penser que les furries ne sont rien de plus que des détraqués sexuels”, plaide-t-il. Lundi 4 janvier, la pétition a reçu sa 250e signature.

Cette initiative est sans doute ironique. Peu de temps après l’avoir mise en ligne, l’instigateur de Please Stop Making Zootopia Porn a publié une mise à jour dans laquelle il déclare : “Laissez tomber, je viens de regarder un peu du porno en question et c’est assez cool en fait, faites en plus s’il vous plaît”. A défaut d’être sérieuse, la pétition a le mérite de révéler l’engouement de la communauté furry pour Zootopia. Beaucoup de ses représentants semblent en effet considérer que le film de Disney est un sérieux clin d’oeil aux furries.

Les clins d’oeil de Disney aux furries

zootopia2

Comme l’observe Amid Amidi dans Cartoon Brew, les bandes-annonces de Zootopia contiennent quelques “éléments qui ne sont pas strictement réservés aux enfants”, comme une parodie du Parrain ou un gag basé sur une bande d’animaux nudistes. Ces clins d’oeil à un public adulte ont été interprétés comme un appel du pied par certains furries. Jusqu’à susciter un engouement parfois débordant. “Je pense que ce film peut être utilisé comme un très bon outil de communication, explique un certain Yamicat sur la catégorie Furry de Reddit. Quand les gens disent “Oh, les furries ne sont qu’une bande de zoophiles”, nous pouvons répondre “Non, regardez Zootopia. C’est ça que nous aimons” ».

Cet enthousiasme un peu délirant, semble-t-il partagé par une partie de la communauté furry, aura poussé les yiffeurs à créer la pétition Please Stop Making Zootopia Porn dans un élan moqueur. Les furries ne sont pas près de devenir mainstream comme un film Disney.

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Porno Français