On a fappé pour vous : test du Lovense Nora

Mes deux domaines d’expertise sont sollicités aujourd’hui : le test de sextoy et le monde de la webcam porn. En effet, pour ce nouveau test de vibromasseur, je suis allée chercher un sextoy connecté. Mon choix s’est porté sur la marque Lovense. Sur le papier on me promet des sensations fortes et de l’innovation : un sextoy connecté, avec des options spécialement pensées pour la webcam. L’idée qu’une marque décide enfin de s’intéresser à ce secteur me plaît beaucoup, et depuis cet été je cherche une alternative sérieuse aux jouets utilisés par les camgirls, sans réussir à trouver la perle rare. Les spectateurs cherchent de l’interaction, les modèles veulent de la simplicité et du plaisir. Qu’à cela ne tienne, je choisis de me sacrifier pour la science et décide de me procurer le modèle Nora (merci Gonzo !).

lovense nora

La réception des colis est toujours un moment particulier, et pour ce jouet j’avais décidé de ne pas me gâcher la surprise. Je ne me suis pas trop renseignée sur le produit en amont. Quand j’ai ouvert la boîte j’ai eu deux réactions simultanées : « Hiiii ! Il est rose ! » et « WOWOWO, il serait pas genre : énorme ?« . Je suis tout de suite allée chercher un deuxième jouet pour comparer, et en effet, une LÉGÈRE différence de taille est à noter entre les deux. Hum, je suis généralement habituée aux gros calibres (oui, bon, il fallait bien la faire celle-là) mais j’avoue ressentir une appréhension en voyant la taille de l’engin. Je me suis notée de prévoir plus de lubrifiant que d’habitude pour être tranquille.

Pendant que le sextoy charge, j’étudie son fonctionnement seul ainsi que le mode d’emploi pour l’utiliser sur les sites de webcam. Je me souviens que OhMiBod m’avait posé quelques soucis cet été et je voulais être tout à fait prête pour les spectateurs. Le Nora fonctionne en bluetooth avec une appli mobile appelée « Body Chat » qui propose plusieurs mode d’utilisation : le solo, la connexion privée ou la connexion publique. C’est un rabbit on ne peut plus classique, très robuste et très agréable au toucher, avec 3 modes de vibration et 3 modes de rotation. Et très gros donc. On retrouve le repli vibrant pour le clitoris, et les billes internes qui viennent masser les parois du vagin. L’ensemble me plaît bien.

nora-detail-1

Autant vous le dire tout de suite, le Nora ma paraît présenter un intérêt assez limité en utilisation solo. Il est possible de commander les vibrations et rotations directement sur smartphone, ce qui est assez ergonomique, mais comme c’est un rabbit, la main qui le maintient en place peut aussi appuyer sur les boutons. En connexion privée, vous êtes en tchat avec une personne qui peut commander à distance votre sextoy (bon à savoir, il existe la version masculine « Max » et vous pouvez donc jouer avec votre Lovense chacun de votre côté en étant connectés l’un à l’autre). Le mode public vous attribue un numéro d’identification que vous pouvez communiquer à vos spectateurs en webcam, afin de leur donner le contrôle du jouet quand vous le souhaitez, tant qu’ils ont eux-mêmes l’appli installée de leur côté.

Pour trouver les informations sur la façon d’utiliser le jouet pour un show « classique » j’ai dû aller un peu plus loin sur internet. J’ai découvert que la marque avait créé une extension pour Google Chrome qui scanne les sites de webcam à la recherche des tips reçus pour faire réagir le sextoy, le tout avec des paramètres modifiables et adaptables à toutes les camgirls. C’est sur cette fonction précise que j’ai décidé de m’attarder

Les modèles peuvent  décider de 5 niveaux de réaction du jouet et du nombre de tips qu’elles souhaitent pour les déclencher. Exemple : pour 1 token, le niveau 1 ferait vibrer le jouet au minium pendant une seconde et pour 100 tokens, le niveau 5 au niveau maximum pendant 10 secondes. On peut également inclure des messages de remerciement automatique différents pour chaque niveau. La marche à suivre a l’air simple mais comprend beaucoup d’étapes. Il faut connecter le jouer à l’appli Body Chat sur smartphone (iOS ou Android), puis démarrer l’extension Chrome et s’y logger avec les mêmes identifiants, puis paramétrer les niveaux et choisir sur quel site de webcam on va diffuser afin que le tout soit opérationnel. La vidéo explicative est très claire (mais en anglais).

lovense_nora_settings

lovense chrome ext

J’ai hâte de tester le jouet en live ! J’ai tout préparé et connecté, et ça semble fonctionner correctement. J’ai décidé d’attendre un peu avant de le connecter histoire de bien expliquer à tout le monde comment ça fonctionne et surtout de faire un peu de teasing afin de moi même être dans l’ambiance (en tout cas assez pour recevoir un invité de cette taille chez moi). Le jouet est donc éteint pendant le début du show. Les tippers ont hâte, donc le tout démarre assez vite. Les premiers tips arrivés avant que je ne démarre le jouet affichent un message automatique « Lovense Toy not connected« . C’est une surprise agréable, car le OhMiBod ne prévient pas quand il se déconnecte ou que le bluetooth n’a pas enregistré les tokens, ce qui fait parfois « perdre » les pourboires. Là au moins le message est clair, et les spectateurs font la remarque que c’est rassurant pour eux de savoir quand le jouet est en ligne ou pas.

 

Les choses sérieuses commencent. Je préviens que je vais introduire le jouet et qu’ils vont pouvoir commencer à tipper. Dès que je rallume le Nora, le tchat indique « Lovense toy connected« . Je sors le lubrifiant et en verse une quantité généreuse. Je ne m’étais pas trompée, le jouet est vraiment gros. Bon il rentre quand même, évidemment, mais je me dis que un poil plus petit, ça n’aurait pas été dommage. Je demande un token de test. Le jouet vibre pendant 2 secondes comme prévu et le tchat affiche « Lovense toy is reacting to [pseudo du spectateur]‘s tip, it will stop after 2 seconds ! » Rien à redire, cette application est vraiment bien pensée. Le temps que je me fasse la réflexion dans ma tête, les tippers ont compris que cela fonctionnait et que le show était en marche. Du coup, ils se lâchent. Il testent tous les niveaux d’action que j’ai programmés et envoient des tokens par 1, 5, 10, 15. Le jouet retient chaque pourboire et le met en file d’attente sur le sextoy ce qui le fait parfois vibrer et tourner pendant plusieurs minutes d’affilée. C’est un véritable rodéo qui commence.

test nora

Je prends un plaisir monstre et je sens que la tchatroom adore aussi. Les tips que j’ai prévu vont de 1 à 100 ce qui permet à toutes les bourses de participer au show. Mon objectif de la soirée est atteint en 20 minutes, et a carrément doublé en fin de course, après une heure de ce délicieux supplice. Le toy n’a pas flanché, n’a jamais déconnecté et la batterie est encore pleine. Les spectateurs (et moi-même) restent sur leur faim car je dois hélas partir, mais je promets de revenir bientôt armée de mon Nora.

Et je ne serai pas la seule à mon avis… dès que mes collègues modèles le découvriront, il sera mis d’office tout en haut leur wishlist !

5 commentaires Voir les commentaires

  • Certains viewer me demandaient à grands cris le ohmimod, mais je restais sceptique. Je pensai attendre un peu, mais maintenant, je sais ce que je veux! (Et ce sera pas un ohmibod!) Merci de ton « sacrifice » :) (et surtout de la profusion de détails qui répondent aux questions qu’ont ne se posent pas encore ;) )

  • Bonjour,
    Penses-tu que ce jouet puisse présenter un risque pour la santé puisqu’il fonctionne grâce à des ondes émises et que son utilisation se situe à l’intérieur du corps ?
    Deuxième question : une utilisation assidue de ce jouet ne peut-elle pas nuire au plaisir ressenti lors d’une pénétration classique, car je doute qu’un pénis offre les mêmes vibrations ?
    Merci d’avance

    • Il n’y a pas encore d’études sur l’effet des ondes donc je ne saurai pas en dire plus sur les effets du bluetooth, hélas.
      Pour ce qui est du plaisir ressenti sache que n’importe quel sextoy ne va jamais amoindrir le plaisir qu’on peut ressentir avec son partenaire. Je pense qu’au contraire, il va aider à mieux se connaître et trouver son plaisir.

Laisser un commentaire