Les Feminist Porn Awards ne verront pas d’édition 2016

Le porn féministe a-t-il encore de beaux jours devant lui ? Représenté en grande partie par les Feminist Porn Awards (FPA) – dont on avait reporté les gagnants l’an dernier – , ce genre pornographique semble se démocratiser pour toucher de nombreuses couches du business. Pourtant, après dix ans d’éditions populaires, la cérémonie ne verra pas le jour en 2016. Que s’est-il passé ?

4504093525_c8f5f03f07_z

Il faut d’abord savoir que le porno féministe a fait un vrai bout de chemin depuis que Chanelle Gallant (l’ancienne directrice de Good For Her) a monté l’événement en 2006. Dans les années 1990, et jusqu’à l’avènement d’Internet, les films étaient selon elle (et ses clients) « tous les mêmes » : pas de diversité au niveau des corps, des sensations ou des ressentis… Un porno plutôt blafard en comparaison de sa vie sexuelle multiforme. L’actuelle directrice, Alison Lee, a fait perdurer cet esprit depuis son lancement. Pourtant cette année il ne sera pas.

Le développement de films indépendants et de collectifs autonomes (comme Pink Label) a ouvert la voie à une nouvelle production pornographique. Les FPA ont-ils encore une place dans cet espace, où chacun a désormais compris les règles du jeu et sait y faire, seul ? Ils s’expliquent :

En 2015, Internet et les nouvelles technologies ont permis à l’industrie pour adulte de fortement se démocratiser. De petits producteurs talentueux et ambitieux peuvent se targuer de la popularité de leur travail et de la régularité de leur audience. De plus gros studios travaillent aujourd’hui avec des actrices et directrices féministes, qui élargissent leur public. Bien sur, il reste encore beaucoup à faire, mais nous avons déjà franchi un long chemin depuis le début de cette aventure.

Alors qu’il « reste encore beaucoup à faire », le report de l’édition 2016 prend une forme d’échec. Chacun est potentiellement pornographe, alors chacun s’y donne à fond. Tout le monde peut faire son porno, c’est-à-dire choisir ses performances, ses compagnons, ses ambiances.

feminist-porn-awards-asks-the-existential-question-is-there-feminist-porn-1430168223

Ashley Vex

Le titre du communiqué précédemment cité est « Il est temps de faire quelque chose de nouveau ! » Mais quoi donc ? Bah apparemment, rien du tout. Il est temps de rentrer chez soi et de réfléchir à tout ce que le porno a déjà intégré comme nouvelles possibilités. Chercher un nouvel angle, donc, dans un monde où le porno est de moins en moins l’affaire de grosses boites de production, de réalisateurs libidineux et d’acteurs naïfs.

C’est avec un sentiment de fierté et de satisfaction que nous vous annonçons ce petit break. Nous prenons ce temps pour revoir notre stratégie sur la façon dont nous voudrions transformer et faire renaître cet événement qui nous est cher. (…) Nous vous aimons bien trop pour ne pas revenir.

Ok… Bon courage.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap