Les gifs gay de la semaine #3

En troisième semaine des gifs gay de la semaine, ça tape, ça cogne et les boules sont beaux et ronds comme les pastèques sur les étals des marchés dans le sud.

cockyboys

Miam les boules, miam le rimjob. Que faire de plus quand on a une paire de fesses aussi rondes que deux beaux melons si ce n’est de croquer dans la douceur de son centre ? Tommy Defendi n’hésite pas une seconde et y plonge à pleine langue.

Tommy Defendi & Anthony Romero – (If) – Cocky Boys

brent-everett

Le bad boy Brent Everett dont la teub est dure comme du béton H24 (mais quel est donc son secret ? hum hum…) demande l’aide d’un ami pour se finir. Le résultat ne tarde pas à arriver : c’est une très belle self facial qui est réalisée. Note technique : 7.6/10. Note artistique : 8.2/10

Brent Everett – BrentEverett.com

animgay

Heading South est parti d’un gif vidéo dont on ne connait pas la source pour créer cette animation très parlante. Puissance, encaissement, relâchement, si comme disait Gainsbourg « tu es la vague », celle-ci est officiellement une déferlante.

Headingsouthart.tumblr.com

anonyme

Ce gif hypnotique répond à l’animation du haut. Un coup profond, lourd et appuyé. Un fessier large, puissant et brillant. Malheureusement, aucune idée d’où vient ce porn.

recruiting

Vous savez ce qu’il se passe ici ? Jimmy gobe les balls d’Aspen et celui-ci fait semblant de trouver ça cool. C’est fragiles ces petites choses, vas-y doucement.

Aspen & Jimmy Fanz – Recruiting part 3 – Men.com

Illustration en une : Headingsouthart

4 commentaires Voir les commentaires

  • Ben quoi, vous faites de la ségrégation, maintenant, au tag parfait? C’était bien, un peu de pédé dans l’hétéro, ça faisait râler les relous, mais ça leur ouvrait aussi un peu l’esprit.
    Vu d’ici, on dirait que c’est le changement d’échelle du lectorat (peut-être le changement d’échelle économique) qui entraîne, fatalement, une légère dilution des valeurs, et la recherche d’un discours plus consensuel. Le tout en gardant quelques gifs pédés histoire de justifier que l’ « on n’a pas changé ».
    Non?

    • Tu as une drôle de lecture car tu oublies la rubrique « le gay savoir » qu’on a justement enlevé l’année dernière pour ne pas faire de « ségrégation ». Il faut voir les choses plus simplement : si on veut mettre plus de gifs gay (sachant que la matière est infinie), doit-on doubler le nombre de gifs le dimanche au risque de pénaliser 30-35% des gens qui lisent via mobile (à 2 mo mini le gif multiplié par 10…) ou rajouter une nouvelle rubrique en milieu de semaine pour doubler la dose ?

      La réponse est donc non ;)

  • Je saisis bien que l’idée même du tag (du tag sur internet, pas du « tag parfait ») est d’orienter, de préciser, de créer de la niche, et donc forcément de séparer et de cloisonner, mais je dois dire que jusqu’ici je trouvais ça assez chouette de voir des trucs un peu au hasard, des images ou des idées qui ne me concernent ou ne m’attirent pas, mais dont la présence discrète dans un coin de l’écran servait aussi à me rappeler qu’il n’y a pas que ma niche perso dans la vie, et que tous les goûts sont dans la nature.

    Bref, je trouve que le mélange hétéro / bi / gay crée un peu de compassion dans notre monde de brutes, et qu’il y a un vrai vide à remplir en matière de transmission de valeurs de tolérance, d’ouverture, etc.

    Je trouve le Tag mortel pour ça, et j’avais particulièrement apprécié les réactions pour envoyer paître le mec qui se plaignait de voir des pédés dans ses gifs hétéro. Mais les faits sont là: il n’y a plus de pédés chez les hétéros et il y a une page spéciale dont le lien avertit  » gifs gay de la semaine ».

    • Ahah mais t’es têtu, rien ne change dans les gifs de la semaine (qui n’ont pas de tags, donc peu importe, hétéro, lesbien, gay, trans, pan…), on rajoute juste une autre fournée spécialement gay. Si y’a bien un défaut au Tag c’est justement de ne pas avoir suffisamment de contenu gay, donc je trouve ça une bonne chose et si faut mettre un tag à cette nouvelle rubrique, bah pourquoi pas hein :)

      Et on continuera à casser les couilles des ouins ouins qui n’aiment pas les teubs le dimanche.

Laisser un commentaire