HUMP!, un porno sur lequel vous n’auriez pas cliqué

Le premier festival du monde de films pornos amateurs a inauguré cette semaine sa onzième édition à Baltimore. Le principe ? Chaque participant soumet au comité son porno de 5 minutes et vient le regarder avec tous les visiteurs dans une salle de ciné. À l’ancienne, « comme le faisaient nos grand-parents » remarque avec humour le directeur du festival, Dan Savage.

L’objectif du festival est avant tout de promouvoir un « sexe positif », véritable, éloigné des codes bateaux du porno. HUMP! cherche à donner de la visibilité à des vidéos « sexy, drôles, artistiques, outrageantes, et si vraies » réalisées par des amateurs de plus en plus nombreux. Dan Savage compte également célébrer la diversité sexuelle, et se félicite de voir que le message passe auprès de plus en plus de gens.

Certaines personnes arrivent et en premier lieu ne voient que ce qui est différent : je suis hétéro, pas gay, cisgenre, pas trans… En sortant des séances, ils ne voient plus que les analogies : le désir, la luxure, l’amour, l’humour, la vulnérabilité, la passion.

De même, dans un contexte politique tendu aux Etats-Unis (avec des universités qui prônent l’abstinence… et se retrouvent avec pas mal de IST sur les bras), Dan Savage milite par son festival à une bonne communication sur la sexualité, sans jugements ni tabous. Il espère donc partager un « sexe positif » en concurrence à la réalité déformée proposée par la pornographie en ligne.

Afin de garantir l’anonymat de ces réalisateurs amateurs, les films sont détruits après annonce du podium. De la même manière, les projections sont étroitement surveillées par toute une équipe qui s’assure que chaque téléphone est en off. Les gagnants ne connaissent pas la célébrité – mais repartent toujours avec un chèque.

Les participants, toujours plus nombreux chaque édition, devaient cette année rendre leur projet avant le 30 Septembre. Le festival est passé par Baltimore, et sera à Seattle et Portland en octobre. Le grand gagnant est annoncé fin novembre.

 

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire