Le Bon Fap

La Decadence de Four Chambers

Un mois, un film. Four Chambers ne déroge pas à la règle cet automne et c’est avec Decadence qu’on les retrouve. On reconnaît dès ses premières minutes la marque de fabrique du collectif : flou artistique, lumières tamisées et couleurs voilées donnent à la vidéo une ambiance baroque. On se retrouve au sein d’un tableau qui prend vie. L’orgasme est parfois suggéré (on caresse des raisins et on éjacule du vin), souvent montré dans son essence, toujours exactement saisi. Encore une fois, Vex Ashley capte avec sa caméra la douceur des ébats ; on est dans l’intimité des corps, on sent d’ici le contact et la chaleur humaine qu’ils dégagent. Si Dionysos organisait une orgie, elle se déroulerait de cette façon. On en serait.

Pour voir la version longue de Decadence, abonnez-vous et supportez Four Chambers.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire