Le Bon Fap

La webcam porno pour les nuls : partie 3 – Devenir modèle

Si vous aimez Internet, si vous aimez exhiber votre corps et filmer vos exploits sexuels, si vous aimez travailler dur pour gagner votre argent, alors ce qui suit est fait pour vous. Comme vous l’avez compris, je viens vous parler d’un métier qui a le vent en poupe : animateur(trice) de webcam porno. Également appelées modèles, ces personnes sont des gens de tous âges et de tous horizons qui ont décidé de faire de l’exhib un métier, pour certains une carrière, ou tout simplement un hobby qui rapporte. On raconte que les plus célèbres ont un salaire mensuel à cinq chiffres… Intéressé(e) ? Voici quelques conseils pour se lancer en toute sécurité.

Mise en route

Le succès des sites de webcam passe sans aucun doute par le nombre de modèles connectés à tout instant de la journée. C’est pourquoi tout est fait pour faciliter au maximum votre inscription. Une adresse mail, un pseudo, et vous voilà titulaire d’un compte (sur la plupart des sites, on peut regarder et diffuser avec le même compte utilisateur).
Le matériel indispensable pour devenir modèle est basique : une bonne connexion Internet et une webcam de qualité, ce sera plus agréable pour les spectateurs. Si vous venez pour le fun, il n’en faudra pas plus pour que vous puissiez commencer à vous montrer au monde entier.

petit poney internet

Si vous venez pour l’argent par contre, il vous faudra montrer patte blanche. Vous devrez obligatoirement décliner votre véritable identité afin de pouvoir toucher des tokens et encaisser votre commission (attention, pour Cam4 tout se passe sur un site séparé de celui où vous diffuserez).
Afin d’être sûrs que les modèles soient majeurs, les sites de webcam exigent une pièce d’identité officielle et une photo de vous la montrant à côté de votre visage. Cela dit, c’est bien la seule chose qu’on vous demande car tout le reste importe peu. Homme, femme, trans, ou couple, tout le monde peut diffuser et trouver son public. Surtout, ne croyez pas que la webcam est réservée aux femmes : environ 50% des modèles sont des hommes (c’est le cas par exemple sur Chaturbate).

En ce qui concerne les accessoires, rien n’est obligatoire, tout est possible. On a vu des godes, des fuckmachines, des poupées gonflables, des gels colorés à paillettes, des huiles de massages dégoulinantes, des légumes…  Laissez juste vos animaux en dehors de tout ça, ou alors gardez-les en décor uniquement, pour tenter d’attendrir les voyeurs au cœur d’artichaut.

matériel camgirl

Le matériel de Sxphia4

Et maintenant on fait quoi ? Pour en avoir parlé avec plusieurs spectateurs de webcam porno, ce qui les attire c’est avant tout de savoir qu’ils ont une personne réelle en face d’eux, qu’ils vont un peu pénétrer dans son univers intime, et pouvoir interagir avec elle. Ils recherchent de la spontanéité, du naturel. Bref : soyez vous-même.

Mise à prix

Pour commencer, prenez vos marques et demandez-vous : « Qu’est-ce que j’aime ? Qu’est-ce que je veux montrer ou pas? Qu’est-ce que je suis prêt(e) à essayer ? » et surtout « Pour combien ? » Chaque modèle a ses envies et ses fantasmes, et c’est en partant de cette base qu’il/elle va pouvoir faire son propre menu, c’est-à-dire la liste de toutes les pratiques qu’elle est prête à faire accompagnée de son prix en tokens : cela va du simple flashboobs, au squirt, ou la double-pénétration.

menu bubblekush7 Chaturbate

Le menu de bubblekush7 sur Chaturbate

Il y a également de nombreuses prestations connexes que vous pourrez développer au fur et à mesure. En ce moment, la tendance est au compte Snapchat avec abonnement payant, et aux vidéos et photos téléchargeables contre quelques centaines de tokens. Bien entendu, on peut toujours vendre sa petite culotte portée, mais ça, vous connaissiez sans doute déjà !

menu milasteele Chaturbate

Le menu personnalisé de milasteele sur Chaturbate

Il est évident que plus le modèle est coté, plus il/elle peut se permettre d’augmenter ses tarifs. Mais attention, si c’est uniquement l’argent qui vous motive, le métier de modèle n’est peut-être pas fait pour vous. Sachez que les gens ne tipent pas toujours, et parfois quand ils tipent ils ne respectent pas forcément vos prix. Il va falloir être conciliant(e) et négocier, surtout à vos débuts. D’autre part, venir en show sans avoir avant tout envie de sexe est une erreur. Un(e) modèle qui vient sans motivation se repère tout de suite et ne donne pas envie d’être regardée. Un conseil : faites vous plaisir avant tout, et vous ferez plaisir à vos spectateurs.

Mise à l’épreuve

Vous pensez que vous allez rapidement nager dans les dollars ? Je vous le souhaite. Mais avant d’être riche, vous allez devoir être patient(e).
On en parle depuis la rentrée : les sites de webcam sont la grosse tendance du moment, ce qui veut dire que vous allez avoir de la concurrence. Pour info, en semaine en journée, il y a environ 11 pages de 90 webcams « Femme » en ligne simultanément sur Chaturbate. Il faudra donc ramer un peu, en attendant qu’on vous repère. Les premières semaines vous serez identifiée comme nouveau/nouvelle et le trafic sera au rendez-vous, mais par la suite il y a des chances que vous retombiez en bas du classement.

Pensez aussi à bien choisir votre site de diffusion. Si vous préférez de l’intime et du privé, ou si vous n’avez pas envie que les mateurs « se rincent à l’oeil » comme Lily Phoenix, optez pour un site du style de Francolive, où toutes vos prestations seront payées, mais où il faudra sans doute attendre avant de trouver un voyeur prêt à débourser ses jetons pour vous.

mendier des tokens

Prenez conscience que modèle webcam est un métier à part entière. Comme dans un travail classique, il y aura des hauts et des bas. Certains jours les tokens pleuvront sur vous, d’autres vous devrez batailler ferme pour les gagner. Il y aura des matins où vous aurez envie de rester au lit, mais vous aurez des rendez-vous à honorer, et il faudra garder le sourire. Il sera souvent question d’argent, de comptabilité. Il faudra bien entendu déclarer vos revenus. Vous aurez des collègues, certaines sympa, certaines jalouses et compétitives.

Il faudra apprendre à vous vendre. Il faudra sans doute créer des comptes sur les réseaux sociaux, et peut-être un site personnel pour toutes les prestations connexes. Il faudra maintenir l’intérêt des voyeurs en postant régulièrement des vidéos et des photos, et en diffusant souvent. De plus, si vous faites des shows privés, vous devrez alors entretenir une relation quelque peu privilégiée avec des spectateurs avec qui vous avez peu ou pas d’affinités (et je ne parle pas uniquement de physique), les chouchouter, répondre à leurs sollicitations parfois nombreuses. À vous de trouver votre limite et d’arriver à vous faire plaisir, tout en gagnant de l’argent.

Mise en abîme

Au risque de faire peur aux plus frileux, je tiens à vous mettre en garde sur un point très important, même si ça ne semble pas assez #YOLO pour 2015. Avant de devenir modèle : réfléchissez.

Malheureusement, tout le monde n’est pas encore tolérant avec les métiers du sexe. Il faut s’attendre à être reconnu, voire exposé. Internet, on croit que c’est grand, mais en fait c’est tout petit. Toutes les personnes que vous connaissez y vont aussi : vos parents, vos voisins, vos collègues, le F.B.I… On croit toujours que nos amis et notre patron ne regardent pas de porno, et ne connaissent pas Chaturbate… Quelle erreur ! Il y a d’énormes chances que quelqu’un vous reconnaisse en ligne, ou hélas, ne trouve une vidéo piratée de vos shows. Il faut donc être prêt(e) à cette éventualité, et l’accepter. Si l’idée d’être reconnu vous panique complètement, je vous suggère de laisser tomber. Vous pouvez toujours essayer des loups et des perruques mais tout le monde n’est pas aussi crédule que Loïs Lane.

superman clark kent

Si je ne vous ai pas fait fuir et que vous êtes toujours là, prêt à casser Internet avec votre sex-appeal, lancez-vous ! Et surtout tenez-nous au courant de vos exploits. Qui sait, vous êtes peut-être le ou la prochaine qu’on aura envie d’interviewer !

3 commentaires Voir les commentaires

  • En exhib sur Uplust depuis un moment, je me suis lancée en cam depuis presque 2 semaines, sur Chaturbate. C’est juste excellent, je me fais super plaisir, je discute, je m’amuse. Les gens reviennent, ça fait plaisir.

    Ce que je trouve le plus dur, c’est la partie « argent » pas dans le sens recevoir des tokens, mais dans le sens les récupérer. Comme Carmina le disait sur son wordpress, les frais sont importants, si on veut du « direct », sinon via Paxum, mais bof bof. Puis le côté « impôts » pffff. Il y a tous les avis sur le net, on est un peu perdu.

    Dans tous les cas, je trouve cette série sur la cam super sympa! Parce que les articles qu’on trouve en français sont juste lol pour la plupart! Alors merci beaucoup :)

  • Je suis vraiment contente que tu lises et que tu sois d’accord, en effet, c’est toujours compliqué quand on est en Europe de se faire payer par les sociétés US. J’en parlerai sans doute dans un prochain billet ! Merci à toi :)

  • Coucou Carmina, encore un top article, ca me fait super plaisir d’enfin voir des articles sur les camgirl fait par des gens compétant :)
    ca change :D
    Garçon ou Fille je me permet d’appuyer les conseils de Carmina :
    1 > Soyez vous même !
    2 > C’est un VRAI métier, avec les cotés youpi et les cotés droopi il n’y a pas d’argent facile à ce faire
    3 > préparez vous à changer de vie car beaucoup beaucoup de gens matte … des fois ca aide …bonjour mr le gendarme :) des fois pas vraiment au revoir papa, au revoir mr le patissier qui depuis 3 mois me fais des sous entendu plus que foireux
    voilà voilà bienvenu dans le monde merveilleux de la cam :D

Laisser un commentaire