Le gif, ce fap sans frontières

Dans nos contrées, le gif nous ravit toujours autant et on ne vantera jamais assez ses vertus aphrodisiaques. Pour une partie du bureau qu’on ne nommera pas, le gif remplace le porn. On a enfin trouvé du répondant chez Fusion avec leur article sur les gifs de porn. De l’autre côté de l’océan s’agite le drapeau amical des fappeurs de gifs.

Comme on l’expliquait il y a peu, c’est l’éternelle boucle de l’instantanéité qui fait l’attrait du gif, nous faisant ainsi miroiter un orgasme sans fin. C’est peut-être pour ça qu’il préfère prendre les instants uniques de la baise pour objet de répétition. Après des années de scroll sur Tumblr, les gifs d’aller-retour semblent avoir un peu moins la cote que l’évanescente pénétration ou sa consœur tout aussi fugace, l’éjaculation. Vous avez un moment préféré dans le coït ? Réjouissez-vous car des bonnes centaines de gifs lui sont consacrées. Pour les esthètes de l’instant, le gif propose ainsi de fapper par identification et indéfiniment sur le transitoire du réel. Le fap nous rend alors plus fort que n’importe quelle entité supérieure car il maîtrise le temps, le choisit, le sectionne et l’étiole à l’infini en vue d’un orgasme chargé de promesses.

Tyler Nixon à l'infini et au-delà

Tyler Nixon ad vitam æternam

Mais quelque chose nous chagrinait un peu dans le titre de l’article. Pas grand chose, juste un petit mot, comme ça, un peu chatouilleux – même si Fusion tente vainement de désamorcer la distinction dès le début pour mieux s’y enfoncer. Pourquoi les femmes aiment-elles autant les gifs de porn ? La réponse est limpide : l’excitation des femmes serait autant liée au cerveau qu’au corps. Pour Kate McCarthy, experte en sexualité humaine, la brièveté du gif leur permettrait de concentrer tout l’intérêt et l’excitation en un instant, épargnant l’ennui des scénarios peu heureux des pornos mainstream pensés pour et par des hommes. L’argument semble un peu éculé et je doute personnellement qu’il n’y ait que les femmes pour trouver les scènes de porn chiantes dans leur totalité ou qu’elles ne puissent trouver leur compte dans du porn en vidéo.

superphazed

Gif de meuf – allégorie du cliché

Fusion tient une autre idée peut-être un peu plus intéressante. Les gifs pullulent et sont faciles d’accès grâce à Tumblr. Taper un tag vous permet d’accéder à plusieurs centaines de gifs porno. Mais cet argument fonctionne surtout en faveur des flemmards qui rechignent à fouiller dans le labyrinthe de tags des tubes – pas seulement les meufs, donc. Autre argument qui, lui, manque de chiffres : les gifs plaisent aux femmes parce qu’ils sont faits par des femmes. Dans la jungle de Tumblr où le reblog est roi, il est souvent très difficile de connaître les vrais créateurs des gifs et encore plus leur genre. Fusion semble confondre ici les tumblr avec les sources puisqu’en les remontant, on arrive souvent aux studios eux-mêmes ou à des webmasters (principalement masculins), qui se servent des gifs comme outil de promotion.

gif latex fetich

On a roulé notre bosse dans le domaine et l’idée d’un genre du gif semble aussi peu pertinente qu’un porn pour femme ou homme. Peut-être plus que féminin, le gif semble être le support de fap d’une génération voire d’un milieu social qui ne trouve son compte ni dans la photo, ni dans la vidéo. En écho avec Fusion, on regrette cependant que le gif se construise en miroir du porn. Comme son lointain parent, il manque parfois de diversité. Une levrette claquée occupe bien trop souvent le devant de la scène, mais fouillez un peu en coulisse et vous y trouverez vos fétichismes adorés.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire