Porno Français

Un nouveau crowdfunding débile grâce à Fapdu

Y aura-t-il une fin au phénomène crowdfunding ? Pas sûr, mais en attendant des petits malins continuent de taper dans le concept du pot commun pour le lol, le fun, bref pas grand chose de concret. L’outil œuvre désormais en vue du buzz sur Internet et ailleurs plus que dans la réalisation matérielle. Les auteurs de ces petites potacheries pourtant pas bien méchantes finissent par tirer une balle dans le pied à tous les Indiegogo et Kickstarter qui les accueillent, ainsi qu’aux petites entreprises qui veulent faire financer leurs sextoys inventifs.

On pense bien sûr à Pornhub, déjà non content d’avoir la main légère sur la com’, qui a enfoncé le clou de la lourdeur un peu plus profond avec son idée de porn dans l’espace. Jusqu’à présent Pornhub n’a réussi qu’à récolter 7% de la somme demandée pour sa folle entreprise, mais au moins tout le monde en a parlé et c’était bien l’essentiel. Rappelons tout de même au passage, que la société MindGeek derrière le tube, n’a besoin de que de 2-3 jours pour générer un chiffre d’affaires équivalent à la somme demandée. Vaste blague que cette idée de financement participatif.

fapdu visuel

C’est donc au tour de son (petit) concurrent Fapdu de se lancer dans la même aventure sur Indiegogo, à quelques différences près. Le programme du tube est simple : réduire deux pornstar à une taille microscopique et les injecter dans la peau de quelqu’un pour qu’ils y fassent l’amour. Trolleur sachant troller, Fapdu se fout gentiment de la gueule de Pornhub en singeant son rival mais en espérant secrètement bénéficier lui aussi d’un petit peu de pub pour pas cher. L’équipe s’est pas mal donnée pour le texte explicatif, par contre niveau visuel on repassera, les moyens n’étant visiblement pas les mêmes. Quant aux généreux donateurs, ils seront gratifiés de goodies eux aussi microscopiques. Exception faite si vous donnez un million, auquel cas, vous deviendrez alors l’heureux élu de l’expérience et deux pornstars vous seront injectées sous la peau. De quoi certainement mettre la main au portefeuille…

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire