Quand Hayden Winters se Pale Blue Eyes

Mon cinéma ta salle
Et pour entame : tes Pale Blue Eyes en vert,
Un regard caméra à fer-fondre
Un londonien Big Ben bien back in town.
Ton cinéma ma stèle
Et cette ode en duo à l’art au feu
Des icebergs ; notre montage.

Et tes montagnes, nues, elles
S’embourgeoisent, alors,
Sous la grâce aux cents lumières
De mon diaphragme on s’en ira,
Sur le canap’ on, enfin nos doigts, f’ront
Croire au coït être en nuage.
Et pour l’âme : un Pale Blue Eyes.

« If I could make the world as pure
And strange as what I see,
I’d put you in the mirror
I put I front of me »
Que j’mets en face de moi.
Et quand nos poids, quand nos deux poids seront vraiment, vraiment la Vie, le film
À ton oreille j’achèverai :
« But It’s truly, truly a sin. »

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire