Les gifs de la semaine #90

Pâques ne sera pas vraiment sous le signe des chocolats cette année pour moi, tant pis je me rattraperai plus tard. Le temps passe trop vite et les obligations s’accumulent comme autant de gifs dans mon dossier de téléchargement. Je ne compte plus les heures de sommeil, leur rareté me pince le cœur. Vivement dans deux semaines, quand toute cette boucherie de bûchage sera terminée. En attendant, je n’ai pas encore atteint l’œil du cyclone, le pire est encore à venir.

Cinq petits gifs se sont spontanément pointés en renfort. Il y a Maddy O’reilly et Carter Cruise, la jolie Aubrey, cette chère Yhivi dont je ne me lasse pas et Riley Reid, définitivement bonne cliente des gifs de la semaine.

carter cruise mady oreilly brazzers

Tout se passait à peu près normalement avec un filtre jaune pour faire ressortir l’abondance de rouge. Sauf que Maddy O’Reilly a décidé de s’approprier les pieds de sa partenaire pour s’étrangler, une partie de main étant déjà occupée avec une autre partie de son anatomie. On fait avec ce qu’on a.

Carter Cruise et Maddy O’Reilly, In House Whore, Brazzers

luke adams darius ferdynand

Il n’y a pas que la bite dans la vie, il faut aussi compter sur les boules. C’est ce que Luke Adams a décidé de mettre en œuvre avec son partenaire. On ne verra pas Jarec Wentworth le troisième larron de leurs aventures et qui ne risque pas de revenir de si tôt.

Luke Adams et Darius Ferdynand, Trophy Boys, Men.com

riley reid squirt games jules jordan

Toujours présente dans la dashboard, Riley vient régulièrement enjoliver les gifs de la semaine sans que je m’en aperçoive vraiment. Est-ce à cause de son regard perçant ? De ses performances toujours au point ? Je ne saurais répondre, toujours est-il qu’elle est là. Mais qui s’en plaindra ?

Riley Reid et Manuel Ferrara, Squirt Gasms, Jules Jordan

xart deepest desire aubrey

La fin du coït n’est pas la fin d’un monde, et encore moins la fin d’un porn. On peut encore faire jouir sa partenaire ou explorer gustativement les différents fluides qui ont résulté de cette intéraction, un peu comme une pause goûter.

Aubrey, Deepest Desire, X-Art

YHIVI wish you were here

Qui pourrait se lasser de voir Yhivi ? Personne, tout simplement. Qu’elle soit accompagnée d’un partenaire ou, comme ici, seule, je n’ai de yeux que pour sa frimousse. Le ciel pourrait bien nous tomber sur la tête que je soutiendrais toujours le regard le plus adorable que la terre ait pu porter.

Yhivi, I Wish You Were Here

Photo de une : Larsen Sotelo

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap