LA FAPLIST #11

Cette faplist lance un pont entre les porn pour les unir dans l’amour du fap et du plaisir. De Stoya à August Ames, en passant par Dana Vespoli, Lance Hart et Yhivi, c’est un véritable festival qui opère devant vos yeux ébahis de fappeurs exigeants. Jouissez les jouisseurs, jouissez tant que vous pouvez.

Life Selector : A day with August Ames

August-Ames

Les meilleures aventures de Life Selector sont sans nul doute celles qui nous amènent à passer une journée avec une actrice. On se rappelle encore avec émotion d’avoir traîné nos pieds nus dans une grande villa pour satisfaire Dillion Harper et d’avoir chopé une tendinite à la main assez tenace. Cette fois-ci c’est l’impériale August Ames qui s’y colle avec ses seins qui rendent zinzin et son air de future milf américaine briseuse de couple. D’après un petit calcul personnel, passer une journée avec elle reviendrait à passer plusieurs années à nager dans le bonheur. Chaque fap ici est une offrande à la vie.

Kink : Relentless Milking (Divine Bitches)

ruthless-milking-with-aiden-starr-15

Ça faisait un bail que Lance Hart n’était pas passé se faire torturer la teub, les balls, les tétés et le boule chez Kink. Heureusement il est tombé sur Aiden Starr en passant récemment à San Francisco et il a eu le droit à la totale, avec en bonus du déni d’orgasme, du pré-cum qui coule et un massage de prostate très énergique. Tout ça se passe avec le sourire, même quand Aiden prend ses couilles pour un punching-ball ou qu’elle essaye de rentrer ses deux mains dans son fondement. Vous savez pourquoi ? Parce que le sexe est une fête et que le porn en est le miroir. Joie de vivre, faut porner. Joie de vivre, partager. Joie de vivre, nous on a ça ! Joie de vivre, on fait fapper.

TRENCHCOATx : Graphic Despictions 01 (Stoya)

Graphic-Depictions2

Stoya s’est associée récemment avec Kayden Kross pour lancer la plateforme porn indépendante TRENCHCOATx où sont proposés à un prix raisonnable (la VOD à l’unité reste quelque chose d’assez rare finalement) une curation de porn qui vaut la peine d’être vu. Dans Graphic Despictions Episode 01, Stoya a convié un casting solide des deux côtés de la caméra : elle-même à la réa, production de James Deen, montage par Danny Wilde. De l’autre côté : Jiz Lee, Lily Labeau et Stoya (dans un coin à droite). Le (court) résultat rappelle le premier Café Flesh à l’ambiance théâtrale et travaillée, du porn qui se regarde sans forcément plonger frénétiquement sa main entre ses cuisses, mais en se disant qu’une belle réa, ça se déguste visuellement.

Digital Sin : My Sister, My Lover

Yhivi

Même après la mort du porn, l’inceste restera le tag le plus transgressif, fascinant et populaire qui soit. Suivi de près par le fameux teen qui joue sans trop y toucher sur les relents de l’underage. Tout ça est parfaitement légal, alors pourquoi s’en priver ? Vous en conclurez ce que vous voulez, mais perso j’aime mon porn quand il me secoue autant la tête que les tripes et quand il m’emmène là où je n’irai jamais. Si on mixe ces deux grandes tendances, on obtient ce porn familial avec la fascinante Yhivi (qu’on peut retrouver en cam, chez Kink et dans des prods plus « mainstream ») qui tente une excursion (réussie) en terre incestueuse avec son demi-frère Xander Corvus. De l’audace et du vice.

Evil Angel : Fluid 3 (Dana Vespoli)

Fluid3-Stoya

Stoya est de retour donc on va pas se priver pour en étaler plusieurs couches. Dans ce nouvel épisode de la série fétichiste Fluid de Dana Vespoli consacrée aux délires aquatiques, Stoya rencontre Dana (aux mains d’argent) et elles s’amusent ensemble. Quelque part la haut, caché dans les nuages, un vieux monsieur à la barbe blanche et au sexe flétri a entendu nos prières et a remis Stoya sur des rails de travelling avant. On en a les larmes aux yeux.

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire