Viens voir le docteur Damien Moreau

I relate more with being a person who has a vision and the ambition to execute that vision by using the body in film to connect emotionally and sexually with the world. Oh fuck, I sound like such an artist !

Nous vous en touchions mot, coquins que nous sommes, il y a quelques mois déjà. La mini-série de l’acteur-gay Damien Moreau, Oh, boy promène son spectateur dans les recoins de l’Amérique, là où quelques gus paumés cherchent juste un peu d’amour. Une réelle sensibilité transparaît à travers l’écran et les corps, chroniques peaufinées dont l’état d’esprit est plus volontiers proche du cinéma contemplatif de Gus Van Sant que des saillies trash de Larry Clark.

Après Sébastien et Xavier, Moreau s’enamoure d’une autre âme égarée : James. Ce troisième épisode nous invite donc à profiter de l’atmosphérique cité des Anges, avec toujours en vue cette captation moderne du plaisir solitaire et quotidien, naturel, esthétique, décortiqué en autant de focus érotisants façon sérigraphie warholienne.

Afin d’aider l’artiste à perpétuer ses expériences visuelles, qui sont avant tout des manières de réécrire la sexualité filmique par la transgression de ses codes – en privilégiant la masturbation et les façons de la capter – quelques dollars ne seront pas de trop. L’artiste est par ailleurs en quête d’investisseurs susceptibles de soutenir ses projets futurs, soutient lui permettant d’explorer le sexe et lui conférer les images dont il a le secret. À bon entendeur… Rappelons que vous pouvez voir ou revoir gratuitement et en ligne le très joli premier film de l’esthète, Kangourou.

Pour l’amour de l’art et la beauté du geste.

 

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire